Thomas Meunier : «Ne pas trop calculer»

Interviews

Le défenseur du Paris Saint-Germain livre ses impressions sur l'OGC Nice, adversaire du club de la capitale ce soir lors de la 10e journée de Ligue 1.

Thomas, comment le groupe aborde-t-il ce match contre Nice, sachant que les internationaux reviennent tout juste de sélection ?

« Pouvoir enchaîner les matches est le plus difficile. Il y a quand même eu deux matches avec les sélections nationales et la plupart des joueurs les ont enchaînés. Cette rencontre arrive juste avant la Champions League et le déplacement à Bruges. Nice possède une bonne équipe, qui est en forme. Il faudra rester prudents et ne pas trop calculer non plus par rapport au match de mardi. On a un banc et un groupe dans l’ensemble assez qualitatif. Il faudra essayer de faire de notre mieux tout simplement. »

Nice a depuis cet été un nouvel actionnaire qui peut apporter une nouvelle concurrence au championnat français...

« Sur le long terme, cela peut vraiment rapporter, comme pour Bordeaux. Que des gros investisseurs étrangers viennent dans le championnat français est vraiment nécessaire. Comme en Angleterre, cela permettra au championnat d'avoir un top 6 plus ou moins fixe et qui, chaque année, fera des résultats, que ce soit au niveau national ou européen. »

Quel regard portes-tu sur Youcef Atal, lui aussi arrière droit à Nice mais qui sera suspendu pour ce match ?

« C'est un très bon joueur, dommage qu'il se soit blessé à la Coupe d'Afrique des Nations et qu'il soit suspendu pour cette rencontre. Il est encore jeune, dynamique et technique. Finalement, je le vois plus comme un attaquant qu'un latéral. Il est assez complet, c'est un très bon joueur. »