Thiago Silva : « Nous ne voulons pas nous contenter d'une finale »

Le défenseur brésilien est revenu sur les derniers jours traversés par le club de la capitale du côté du Portugal, sans manquer l'occasion de se projeter sur la finale de l'UEFA Champions League.

Si le Paris Saint-Germain est la meilleure défense de cette campagne de Ligue des Champions (seulement 5 buts encaissés), c'est parce que l'arrière-garde parisienne veille au grain. Sur le rectangle vert, un homme prend cette compétition plus à coeur que jamais : Thiago Silva. Alors, à quelques jours d'une finale historique, le capitaine brésilien s'est confié à PSGTV sur cette aventure hors du commun.

Qu’est-ce que tu as ressenti à mesure que le club avançait dans la compétition ?

Vous savez, quand vous échouez comme ça a été notre cas lors des saisons précédentes, quand nous avons été éliminés en huitièmes de finale à trois reprises consécutives, puis que vous arrivez en quarts de finale, vous vous demandez "Est-ce que ça va se reproduire ?" Dans ces moments-là, vous devez être fort mentalement, ne penser qu’à un résultat positif, et être focalisé sur la victoire. Aller en finale, c’était notre rêve depuis longtemps.

/media/184872/diapo-leipzig-44.jpg

Entre la crise sanitaire, cette finale, le 50e anniversaire, et la fin de ton contrat… On imagine que cette année est vraiment spéciale pour toi ?

Je pense que c'est une saison unique, à cause de tout ce que nous avons traversé - la pandémie, le confinement, cette crise du Covid-19. Ça a été très difficile pour nous physiquement. Nous avons passé pratiquement trois mois à la maison. Beaucoup de joueurs vivent dans un appartement et ont eu du mal à suivre ce que le club leur avait proposé, en termes d'entraînement et de préparation… Donc, notre retour a été un peu dur.

/media/184185/diapo-faro-7.jpg

Mais nous avons tout entre nos mains pour terminer comme nous l'avions prévu, alors que le club fête son 50e anniversaire, et que mon contrat arrive à sa fin. Pendant que je jouais contre l’Atalanta, je ne savais pas si c’était mon dernier match ou si j’aurais la chance d’en jouer un autre. Et je ne peux pas m'empêcher d’y penser, je pense que c'est tout simplement naturel. Mais je suis assez serein et très content de tout ce que j’ai vécu au club. Et si cette finale s'avère être mon dernier match, j'en serai content. J'ai pu donner tout ce que je pouvais. Mais le plus important est ce que nous faisons sur le terrain. Nous sommes en train d’écrire l’histoire, et on ne veut pas s’arrêter là.

Quand tu regardes en arrière, que retiens-tu ?

Je me sens heureux, d'abord, et très honoré d'avoir fait partie de cette équipe, d'avoir contribué à l'évolution de l'équipe. Je suis arrivé ici lors de la saison 2012-2013, et les nouveaux propriétaires avaient de grandes ambitions. Nous avons connu des grandes déceptions, et des vrais moments de bonheur. Nous avions beaucoup de pression pour être des leaders, avec Zlatan Ibrahimovic notamment. Et, si nous sommes arrivés à cette finale, et que nous voulons savourer, nous devons aussi féliciter les joueurs qui sont arrivés en premier, comme Pastore, Ibra, Maxwell, Sirigu… Ils ont aidé à reconstruire l'équipe, et si nous en sommes arrivés là, nous devons regarder en arrière et aussi les remercier. Mais je suis très reconnaissant, je serai reconnaissant toute ma vie pour tout ce que j’ai vécu ici. Et je veux continuer à écrire l'histoire. Nous sommes déjà entrés dans l'histoire en accédant aux demi-finales après 25 ans. Et maintenant, arriver à une finale dont nous rêvions, pour laquelle nous avons tant travaillé, nous sommes vraiment heureux, nous ne voulons pas nous en contenter.

/media/184880/1.jpg


Peux-tu justement nous parler du Bayern Munich, votre adversaire en finale ?

Et bien, parler du Bayern Munich est assez facile. Tous ceux qui aiment le football considèrent cette équipe comme un modèle à la fois sur la scène européenne et mondiale. Une équipe qui joue avec une intensité élevée et qui a beaucoup de qualité. Et ça va de leur gardien, qui fait partie des meilleurs au monde, à leur attaquant qui est le meilleur buteur de la Ligue des champions cette saison, c’est l'une des meilleures équipes du monde. Nous devons respecter leur équipe et essayer de garder notre façon de jouer, comme nous l'avons fait toute la saison, pour être à notre plus haut niveau. Nous n’aurons peut-être pas ce supplément de motivation qu’il y a avec nos supporters, mais je peux vous dire que nous ne manquerons pas de motivation.