Stats & facts : Retour sur la victoire à Lille

Au lendemain de la victoire 7-1 du Paris Saint-Germain face à Lille, ce dimanche 21 août à la Decathlon Arena, découvrez les chiffres clés et les évènements marquants de la rencontre de la 3e journée de Ligue 1.

PARIS, À FOND LA FORME

En faisant trembler les filets de la Decathlon Aena à 7 reprises, le Paris Saint-Germain a fait tomber plusieurs records contre le LOSC, qui n’avait jusqu’ici jamais encaissé un tel total de buts à domicile dans son histoire toutes compétitions confondues. Les Rouge et Bleu ont désormais inscrit au moins 5 buts lors de chacun de leurs 4 derniers matches de Ligue 1, seul Reims en août-septembre 1952 a réussi pareille performance dans l’histoire du championnat (également 4 rencontres). Paris est devenu le premier club à marquer au moins 3 buts lors de chacun de ses 6 derniers déplacements en Ligue 1 (28 buts en tout) dans l’histoire du championnat de France. Les Parisiens ont par ailleurs marqué 7 buts à l'extérieur en Ligue 1 pour la deuxième fois de leur histoire après la victoire 9-0 à Troyes (le 13/03/2016). Les joueurs de Christophe Galtier ont donc inscrit 17 buts dans l’élite cette saison, seul Rennes a fait plus après 3 journées lors de la saison 1950-1951 (18 buts) ! D'autre part, Paris n’avaient mené 4-0 à la mi-temps qu’à 2 reprises à l'extérieur en championnat : à Brest (le 02/02/1980) et à Caen (le 16/09/2016).

UN DÉBUT DE MATCH CANON

Auteur d’une ouverture du score supersonique après une belle combinaison sur le coup d’envoi du match, l’attaquant du Paris Saint-Germain Kylian Mbappé a inscrit à la 9e seconde (au bout de 8 secondes et 36 centièmes exactement) le but le plus rapide dans l’élite depuis l’ancien Caennais Michel Rio (8 secondes, contre Cannes le 15/02/1992). L’international français a surtout marqué le but le plus rapide de l’histoire du club de la capitale, devançant Paul Le Guen (13 secondes, contre l’APOEL FC le 28/09/1993 en Coupe des Vainqueurs de Coupe) au classement. À noter que 4 des 5 buts les plus rapides marqués par Paris l'ont été… contre Lille ! En plus du numéro 7 rouge et bleu, Maxwell (26 secondes, le 25/04/2015 en Ligue 1), Zlatan Ibrahimovic (27 secondes, le 02/09/2012 en Ligue 1), et Bernard Béreau (30 secondes, le 12/06/1971 en finale du National, ex-Ligue 2) avaient eux aussi fait trembler les filets du LOSC vitesse grand V.

KYLIAN MBAPPÉ SUR TOUS LES FRONTS

Inarrêtable ce dimanche, le natif de Paris ne s’est pas contenté de ce record. En marquant à 3 reprises à Villeneuve-d’Ascq, il est devenu le meilleur buteur de Ligue 1 au XXIe siècle (139 buts, dont 16 avec Monaco), dépassant l’ancien attaquant du club de la capitale Edinson Cavani (138 buts). 3 réalisations qui lui ont permis d’enregistrer un 10e triplé personnel toutes compétitions confondues en Rouge et Bleu, et d’ainsi égaler un autre record du club, détenu jusqu’ici par Zlatan Ibrahimovic.

NEYMAR JR SUR SA LANCÉE

Auteur de 2 buts et 3 passes décisives contre les Dogues, l’attaquant du Paris Saint-Germain Neymar Jr est désormais impliqué sur 11 buts en Ligue 1 cette saison (5 buts, 6 passes décisives)… plus du double que tout autre joueur des 5 grands championnats européens ! 1 doublé et 2 offrandes, seul un joueur a fait mieux lors d’un match de l’élite depuis qu’Opta analyse la compétition (2006-2007) : lui-même, avec 4 buts et 2 passes décisives (contre Dijon le 17/01/2018). Avec 15 réalisations et 9 offrandes avec le club de la capitale en 2022, le numéro 10 rouge et bleu est le deuxième joueur de Ligue 1 impliqué sur le plus de buts cette année. Seul son coéquipier Kylian Mbappé fait mieux, avec 23 buts et 9 passes décisives.

MARCO VERRATTI TOUJOURS PLUS HAUT

Titulaire face aux Lillois, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain Marco Verratti a disputé ce dimanche son 250e match de Ligue 1. L’international italien est ainsi devenu le 6e joueur de l’histoire du club de la capitale à atteindre ce total dans l’élite. Seuls Jean-Marc Pilorget (371 matches), Safet Susic (286 matches), Sylvain Armand (285 matches), Mustapha Dahleb (268 matches) et Joël Bats (253 matches) ont fait mieux en Rouge et Bleu.