Spectaculaire mais cruel

Equipe première

/media/80127/score-l1-asm.jpg

Ce dimanche soir, le Paris Saint-Germain recevait l’AS Monaco dans l’antre du Parc des Princes pour son premier match de Ligue 1 de l’année 2020.

Lancée de nouveau en 4-4-2, l'équipe parisienne s'est très vite heurtée à une équipe de Monaco bien décidée à lui donner du fil à retordre. L’ouverture du score est pourtant à créditer à Neymar Jr - parfaitement servi par Marco Verratti - qui a trompé Benjamin Lecomte d’une frappe sèche du gauche (1-0, 3e). Mais la réponse des Monégasques ne s’est pas faite attendre. Sur une ouverture piquée de Cesc Fabregas pour Wissam Ben Yedder, Keylor Navas est venu au contact avec l’international français avant que le ballon ne revienne sur Gelson Martins, qui a égalisé de près (1-1, 7e).

/media/80114/papier-asm-28-silva.jpg

Les visiteurs ont même pris l’avantage, quelques minutes plus tard, Keita Balde délivrant un centre à Wissam Ben Yedder, qui a enchaîné par un tir croisé (1-2, 13e). Les Parisiens n’ont ensuite eu de cesse de chercher à revenir au score : sur ce coup-franc cadré de Neymar Jr (15e) ou cette reprise de Kylian Mbappé qui a fini dans les petits filets (20e), tandis que de l’autre côté du rectangle vert, c’est Keylor Navas qui s’est employé pour repousser un tir à bout portant de Keita Balde (20e). C’est finalement sur une nouvelle accélération de Neymar Jr, auteur d’une frappe déviée dans son but par Fodé Ballo-Touré, que les Parisiens ont recollé au score (2-2 c.s.c., 24e).

/media/80119/papier-asm-44-ney.jpg

Les occasions n’ont ensuite cessé de pleuvoir dans les deux camps : un poteau de Kamil Glik (31e) et une frappe enroulée de Golovin repoussée par Navas (36e) d’un côté, puis une fulgurance décisive du duo Mbappé - Neymar de l’autre, le premier obtenant un penalty d’un dribble ravageur que le second a converti en prenant Lecomte à contre-pied (3-2, 42e). Et les quelques minutes avant la pause ont été dans la même veine, offrant deux occasions aux deux équipes : une grosse occasion de Kylian Mbappé (45+1), puis un cafouillage dont Golovin a failli profiter d’une frappe enroulée, finalement hors-cadre (45e+2).

Le second acte a repris dans la même configuration. Entreprenants, les Monégasques ont continué à se projeter pour défier la défense parisienne. Bakayoko s’est essayé sur une frappe à mi-distance à côté (47e). Mais ce sont bien les Rouge et Bleu qui ont failli faire le break. Décalé plein axe, Neymar Jr a buté sur Benjamin Lecomte, auteur d’un arrêt splendide sur sa ligne (54e).

/media/80120/papier-asm-45-dima.jpg

Le club de la Principauté est néanmoins parvenu à égaliser sur un but d’Islam Slimani, d’abord refusé pour une position de hors-jeu, puis finalement accordé après utilisation de la VAR (3-3, 71e).

Ce rythme infernal s’est ensuite atténué à mesure que la fatigue a gagné les 22 acteurs. Mais les occasions n’ont jamais vraiment cessé, à l’image de cette tentative de Marquinhos sur un coup-franc de Neymar Jr (84e), de cette double frayeur sur une frappe contrée de Bakayoko (86e), de cette parade de Keylor Navas sur une tête de Slimani (88e), et de cette ultime occasion de Mbappé (95e). Pourtant, c’est bien sur ce score de parité que les deux équipes se sont quittées, au terme d'un match particulièrement spectaculaire (29 tirs au total).

/media/80118/papier-asm-34-mbappe.jpg

Elles se retrouveront très vite puis puisque Paris se déplacera dès mercredi sur le Rocher Monégasque pour retrouver les hommes de Robert Moreno, cette fois au stade Louis II (15e journée).