Rendez-vous manqué en Allemagne

Equipe première

Le Paris Saint-Germain s’est incliné face au RB Leipzig lors de la 3e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions (2-1). Retour sur la rencontre.

Une semaine après son succès à Istanbul, le Paris Saint-Germain retrouvait la scène européenne pour affronter le RB Leipzig, qu’il avait éliminé en demi-finale de la dernière édition lors de la plus belle épopée européenne de l'Histoire du club. Privé de nombreux éléments, Thomas Tuchel avait concocté un onze articulé en 4-3-3 avec le trio Di Maria-Kean-Sarabia en attaque.

L'intensité a été palpable dès les premières minutes. Avec un mode opératoire différent, les deux équipes ont rapidement cherché à imposer leur jeu. Face à une formation réputée pour ses attaques rapides, les Parisiens se sont vites plongés dans ce combat. Et c’est sur leur première incursion que les hommes de Thomas Tuchel ont trouvé l’ouverture grâce à une finition clinique d’Angel Di Maria, mis sur orbite par Moise Kean (0-1, 6e). La réaction allemande ne s’est pas faite attendre avec une double-opportunité sur laquelle Keylor Navas et Alessandro Florenzi ont sorti le grand jeu (8e).

Le duo Kean-Di Maria a remis le couvert quelques minutes plus tard, mais après un penalty obtenu par l’Italien, l’Argentin a vu Gulacsi détourner sa tentative (16e). Dans le même temps, les Parisiens ont dû multiplier les efforts à la récupération, et redoubler de concentration pour ne pas se faire prendre dans leur dos par les hommes de Julian Nageslmann. Malgré les efforts des Rouge et Bleu, qui ont offert une première-mi temps sérieuse, c’est l’ancien titi Christopher Nkunku qui a finalement permis aux siens d’égaliser juste avant de rejoindre les vestiaires (1-1, 41e).

Finalement, si les Parisiens ont entamé le deuxième acte avec la même détermination - à l’image de Moise Kean, très généreux sur le front de l’attaque et auteur d’un missile qui a fui le cadre (53e) - les locaux ont fini par reprendre les commandes de la rencontre. Emil Forsberg a d’abord transformé un penalty obtenu sur une faute de main (2-1, 57e), avant que Leipzig ne se retrouve en supériorité numérique après l’expulsion d’Idrissa Gueye (69e). Dans cette configuration plus confortable pour l’adversaire, il était alors difficile pour des Parisiens émoussés de refaire surface, d’autant que l’équipe a terminé à neuf après un deuxième avertissement pour Presnel Kimpembe (92e+2).

Finalement, malgré un rapport de force plutôt équilibré, Paris Saint-Germain s’est incliné sur ce score, pour la première de ses deux confrontations contre le RB Leipzig. Le rendez-vous est pris dans trois semaines pour le deuxième acte, qui se nouera cette fois au Parc des Princes.