Pauleta : «Tout le monde voulait jouer ce match»

Légende du club de la capitale, Pedro Miguel Pauleta (211 matches, 109 buts avec Paris entre 2003 et 2008) livre en exclusivité pour PSG.FR ses souvenirs de Classiques et évoque la rencontre de dimanche, le choc entre le Paris Saint-Germain et Marseille en clôture de la 29e journée de Ligue 1.

Pedro, à quel genre de rencontre peut-on s'attendre dimanche ?
« C'est sans doute le match le plus important du championnat de France. C'est toujours un match difficile à jouer, mais que tous les joueurs veulent disputer. Et c'est une rencontre que tout le monde veut voir. Je suis sûr que nous allons assister à un grand match dimanche soir. »

Les supporters auront un rôle à jouer aussi...
« Les supporters seront toujours là, toujours derrière leur équipe. Ils sont fiers du club et de ses couleurs. Bien sûr, il y a eu de la déception. Mais c'est le football, c'est comme ça. Il faut profiter de cela pour continuer à avancer et à grandir. Les défaites font aussi partie de l'histoire et elles permettent aussi à un club d'aller de l'avant. J'espère que les supporters donneront de la voix dimanche ! »

Comment vit-on un Classique de l'intérieur ?
« On sent de suite que c'est un match différent. Dès le début de la semaine, l'atmosphère est différente. À mon époque, il y avait beaucoup de monde à l'entraînement. Beaucoup de supporters venaient et nous parlaient de l'importance de ce match pour le club, pour la ville. Tout le monde se sentait concerné, tout le monde voulait jouer... c'est un match très important pour le club. »

En tant que leader, aviez-vous besoin de motiver les joueurs dans le vestiaire avant la rencontre ?
« Tout le monde est tellement concentré qu'il n'était pas nécessaire de dire beaucoup de choses dans le vestiaire. Même le coach n'avait pas forcément besoin de parler. Quelques explications tactiques bien sûr mais, au niveau motivation, tout le monde était conscient des attentes, celles des supporters notamment. Je pense que ce n'est pas différent aujourd'hui. Malgré la différence au classement, je suis sûr que la concentration des joueurs dimanche sera à son maximum ! »

Quel est votre meilleur souvenir de Classique ?
« Je me souviens de mon premier Classique, au Parc des Princes. On gagne 2-1, je marque les deux buts. Et beaucoup de monde continue de parler de ce but que je marque contre Barthez... j'ai tout de suite compris l'importance de ce but pour le club, pour les supporters et pour moi. Les cadres doivent répondre présent dans ce genre match, et je suis heureux d'avoir pu le faire à plusieurs reprises dans les Classiques. »