Contre vents et marées !

Equipe première

/media/96148/score-l1.jpg

Trois jours après avoir battu Nantes (1-2), les Parisiens sont revenus dans la capitale pour recevoir l’Olympique Lyonnais, dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1. Une affiche historique, un public bouillant, et deux équipes déterminées à combattre dans la tempête : c’est dans cette atmosphère des grands soirs que les hommes de Thomas Tuchel se sont présentés - dans leur traditionnel 4-4-2 - sur la pelouse du Parc des Princes.

Et dès l’entame du match, les deux équipes se sont répondues coup pour coup : une frappe puissante de Martin Terrier qui a frôlé le cadre (6e), une tentative lointaine d’Angel Di Maria (7e), une sortie autoritaire de Thilo Kehrer sur une percée d’Houssem Aouar (8e), et un plat du pied de Kylian Mbappé (14e) ont mis les deux équipes dans le bain d’une rencontre très animée. Mais c’est du pied gauche d’Angel Di Maria que la lumière est venue. Sur un slalom amorcé côté droit dont il a le secret, l’Argentin a repiqué dans l’axe avant de déclencher un tir rasant au premier poteau qui a fait mouche (1-0, 22e).

/media/96161/papier-di-maria.jpg

Et si Paris a ensuite profité de son avantage pour poser le jeu, les occasions ont continué de pleuvoir d’un bout à l’autre du rectangle vert. Un coup franc d’Angel Di Maria au-dessus du cadre de Lopes (25e), un subtil lob de Mauro Icardi signalé hors-jeu (35e), et finalement un break signé Kylian Mbappé. Le n°7 a exploité un service de Thomas Meunier pour inscrire le deuxième but parisien d’un petit piqué parfaitement dosé (2-0, 39e). Très remuant, le Français a encore trouvé le chemin des filets juste avant la pause, avant que son but ne soit refusé (43e).

Et au retour du vestiaire, l’intensité était toujours au rendez-vous. Les Parisiens ont d’abord creusé l’écart puisque sur un coup de billard, le centre en retrait le Julian Draxler a été catapulté dans son propre but par Marçal (3-0, 47e).

/media/96162/papier-draxler.jpg

Loin d'être abattus, les Lyonnais n'ont pas tardé à répondre. D’abord avec Martin Terrier, à la conclusion d’une attaque placée pour déclencher un tir que Keylor Navas n’a pu qu’effleurer (3-1, 53e), puis par Moussa Dembélé, qui a conclu un contre amorcé par Karl Toko-Ekambi (3-2, 59e), avant que ce dernier ne tente de s’infiltrer à nouveau dans la surface de Navas (64e). Kylian Mbappé, mis sur orbite par Pablo Sarabia, a de son côté vu sa frappe enroulée s’écraser sur l'équerre d’Anthony Lopes (68e).

/media/96174/papier-verratti-2.jpg

Et si les alertes lyonnaises n’ont cessé de s’abattre dans la surface parisienne, les Rouge et Bleu ont fait preuve de sang-froid pour contenir ces assauts. C’est d'ailleurs Edinson Cavani, entré en jeu à la place de Mauro Icardi, qui a scellé le succès parisien en profitant d’un service d’Angel Di Maria pour ajuster Anthony Lopes d’un tir imparable (4-2, 79e). Un ultime but, qui a permis aux Parisiens d’arracher leur victoire, au terme d’un match mouvementé. L’essentiel est acquis, puisqu’avant de se déplacer dès mercredi à Dijon en Coupe de France, le club de la capitale conforte un peu plus sa place de leader du championnat.