Paris s’incline en Principauté

Equipe première

Le Paris Saint-Germain s’est incliné ce vendredi soir, face à l’AS Monaco, pour le compte de la 11e journée de Ligue 1 (3-2). Retour sur la rencontre.

Deux semaines après la dernière victoire contre le Stade Rennais (3-0), les Parisiens se déplaçaient sur le Rocher monégasque pour leurs retrouvailles avec la Ligue 1. Privé de plusieurs éléments au retour d’une intense trêve internationale, Thomas Tuchel avait concocté un 4-4-2 emmené par Kylian Mbappé, Moise Kean, Angel Di Maria et Pablo Sarabia.

Les Parisiens s'attendaient à une opposition coriace face à un adversaire prolifique, d'autant que l'AS Monaco restait sur 8 matchs sans défaite dans l’antre du Stade Louis-II. L'entame de match a rapidement montré les velléités offensives des deux équipes. Les joueurs de la capitale ont d’abord cherché à confisquer le ballon près de la surface adverse, faisant passer les premiers frissons dans le camp monégasque. 

Mais ce sont bien les locaux qui ont mis la pression sur le camp parisien avec un coup franc puissant de Volland bien stoppé par Keylor Navas (10e) avant de passer la seconde au quart d’heure de jeu, se heurtant toutefois bien souvent au solide Presnel Kimpembe, capitaine du soir.

Et dans ce temps fort monégasque, c’est forcément Kylian Mbappé qui a débloqué la situation sur un contre éclair. Lancé en profondeur par Angel Di Maria, le champion du monde a déposé son garde du corps avant de conclure d’une frappe sèche dans la lucarne (0-1, 26e).

Actif dans l’entrejeu, Rafinha a ensuite obtenu un penalty sur une projection dans la surface, que Kylian Mbappé s’est chargé de transformer avec autorité (0-2, 37e). Une barre transversale de Kean (44e) et un but finalement signalé hors jeu de Mbappé (45e) en toute fin de première période pourront laisser quelques regrets aux Rouge et Bleu.

Car au retour des vestiaires, les hommes Niko Kovac, loin d’être résignés, ont mis les bouchées doubles pour bousculer les Parisiens. L’impérial Keylor Navas a ainsi dû s’employer sur une tête puissante de Volland (50e), deux minutes avant que ce dernier ne parvienne à réduire le score (1-2, 52e) puis à égaliser dans un cafouillage (2-2, 65e). C’est finalement sur un penalty concédé par Abdou Diallo et transformé par Cesc Fabregas, que les Monégasques ont repris les devants (3-2, 84e). Un avantage décisif jusqu’au coup de sifflet final.

Après une belle série de huit succès consécutifs en Ligue 1, les Parisiens s’inclinent donc à Louis-II face à l’AS Monaco mais conservent la tête du championnat. Ils retrouveront le Parc des Princes mardi soir pour la réception du RB Leipzig, en Ligue des Champions.