Paris s’impose mais patiente encore !

Equipe première

Le Paris Saint-Germain s’est imposé contre le SCO d’Angers, avec une victoire nette et sans bavure pour le compte de la 33e journée de Ligue 1 (0-3). Pour la quête du 10e titre, il faudra encore attendre un peu… Retour sur la soirée !

Ce mercredi soir, les destins étaient liés, mais les objectifs radicalement opposés, pour les deux formations qui s’opposaient. Pour le SCO d’Angers, c’est la quête du maintien qui se nouait en cette fin de saison. Pour le club de la capitale, c’est un pas de plus vers un 10e titre de champion de France qu’offrait cette rencontre ! Privé de Neymar Jr, de Leo Messi, de Marco Verratti ou encore de Presnel Kimpembe, Mauricio Pochettino opérait une totale refonte de son onze de départ, lançant même un trio en défense centrale pour l’occasion.

Et d’entrée de jeu, les Angevins ont montré qu’ils allaient tout donner pour regarder les Parisiens dans les yeux ! Très vite, les deux formations se sont répondues coups sur coups, avec pas moins de deux tirs de chaque côté du terrain, Keylor Navas stoppant la tentative de Boufal (5e), tandis que Mandrea repoussait le puissant coup de casque de Thilo Kehrer (7e). Bref, il ne fallait pas arriver en retard dans les travées du Stade Raymond-Kopa !

Passés ces quelques remous, c’est une opposition de style qui s’est mise en place sur le terrain, les hommes de Gérald Baticle défendant en bloc, tandis que les Parisiens ont commencé à mettre le pied sur le ballon pour grappiller mètres par mètres. Déjà décisif à 11 reprises sur ses 3 précédents matches, c’est un Kylian Mbappé pied au plancher qui cherchait la faille… Et c’est évidemment lui qui a fini par la trouver ! A près de 30 mètres du but, le champion du monde a placé une accélération foudroyante pour proposer un relai avant de déclencher une frappe puissante venue se nicher dans le soupirail (0-1, 28e). Clinique.

Et ce n’était pas terminé ! Puisqu’au meilleur moment, juste avant la mi-temps, Sergio Ramos a doublé la mise d’un coup de tête imparable (0-2, 45e+2). Un break qui a permis à nos Rouge et Bleu de dessiner un peu plus leur succès. Et si les Angevins ont bien tenté de réagir au retour du vestiaire en accentuant leur pressing, nos joueurs ont bien résisté pour ne pas se laisser aspirer par leurs tentatives de rébellion.

Et après de multiples tentatives du n°7, c’est finalement le capitaine qui a salé l’addition, marquant le 3e but d’une belle tête sur un centre de Di Maria, auteur de sa deuxième passe décisive de la soirée ! (0-3, 78e). Fort de cette belle avance, Mauricio Pochettino s’est même offert le luxe d’envoyer les titis Bitshiabu, Simons et Michut sur le pré pour les dernières minutes de la rencontre, même si ce dernier a malheureusement été exclu en fin de rencontre pour une maladroite faute.

Qu’importe, en trouvant les ressources mentales et physiques pour signer un nouveau succès, le Paris Saint-Germain a consolidé sa place au sommet du championnat de France, effleurant un peu plus le trophée de ce 10e titre symbolique qui le placerait au Panthéon du football hexagonal. C’est peut-être dans son écrin, au Parc des Princes, samedi prochain, contre Lens, que ce moment d’histoire aura lieu…