Paris renversant à Madrid

Equipe première

/media/57236/score-real.jpg

Les faits marquants à la loupe :
Dans ce duel, Icardi est le premier à se distinguer, sans trouver la cible (9e, 12e). Sur une attaque placée madrilène, Isco heurte la base du poteau, Benzema a suivi et vient alors conclure (1-0, 17e). Pour la première fois dans cette campagne européenne, Navas vient de s’incliner, mais le portier parisien va surtout se dresser face aux vagues des Merengues. A trois reprises devant Kroos (21e, 27e, 33e), face à Carvajal (39e) puis Marcelo (40e ) : Keylor réalise des parades soignées, pour contenir la pression. Evidemment, Paris a également eu du répondant entre-temps, à l’image de ces tentatives signées Mbappé (30e, 36e) ou encore Verratti (32e), écartées par Courtois. On attaque le temps additionnel, et la partie bascule alors dans l’irrationnel. Lancé en profondeur, Icardi est crocheté dans la surface par le portier belge. Verdict : penalty pour Paris, carton rouge… mais la sanction est annulée après recours au VAR, pour une poussette de Gueye, quelques secondes en amont ! Au-delà de cet incident, les Champions de France doivent surtout afficher d’autres ingrédients, après avoir déjà subi 16 tirs.

/media/57286/papier-mbappe-1.jpg

23 secondes après la pause, on retrouve déjà Navas dans son costume providentiel, encore décisif devant Benzema (46e). Au repos, Neymar Jr est entré en piste, et le onze de la capitale prend un visage résolument offensif. Kroos insiste (59e), Navas poursuit le show, en opposant ses gants à Isco (61e). En revanche, le dernier rempart parisien ne peut strictement rien faire sur cette tête piquée de Benzema, qui y va de son doublé (2-0, 79e). Madrid a pris une double option… et place au retournement de situation. Opportuniste entre Varane et Courtois, Mbappé relance ce choc, en scorant au passage pour sa 100e apparition sous le maillot parisien (2-1, 81e! 120 secondes passent, et Sarabia, entré en jeu 8 minutes plus tôt, joue un mauvais tour à ses compatriotes, en nettoyant la lucarne de Courtois (2-2, 83e) ! L’indécision plane sur le Bernabéu et pour les derniers frissons on retrouve le TGV Mbappé, qui trouve le petit filet (90e+2), puis Bale, qui heurte le montant sur un ultime coup-franc (90e+4). Au mental, Paris reste invaincu dans ce groupe A.

Un Parisien dans le match : Keylor Navas
Certes, Navas a vu son invincibilité s’envoler, encaissant ses 2 premiers buts dans cette phase de poules. Mais c’est presque anecdotique, à la lecture de sa prestation. De bout en bout, le mur parisien a assuré le spectacle sur sa ligne. Dans les airs, au sol, sur des tentatives lointaines comme à bout portant, Keylor a réalisé 10 arrêts, dans son ancien jardin madrilène ! Le facteur X de cette soirée, sans conteste.

/media/57287/papier-madrid-17-arret-navas.jpg

Le mot : Premier
C’est évidemment l’enseignement du soir : avec ce match nul (le premier de la saison, toutes compétitions confondues), le Paris Saint-Germain s’est assuré la première place du groupe A, aux dépens des Merengues, également qualifiés pour les 8es. Pour la 5e fois depuis l’instauration de la nouvelle formule en 2003-04 et pour la 3e saison consécutive, les Rouge et Bleu terminent donc en pole position.

Dans le viseur : 
Semaine de prestige, 2e épisode. Après Madrid, direction Monaco pour les Champions de France, qui clôtureront dimanche (21h), la 15e journée de L1. Sur le Rocher, les leaders du championnat viseront un 6e succès en 8 déplacements en L1, face à l’ASM (14e), qui reste sur 4 victoires lors de ses 4 dernières réceptions en L1. 4 comme… le nombre de succès consécutifs des Rouge et Bleu face aux Monégasques en L1, avec en moyenne 4 buts inscrits par match !