Paris poursuit sa route en Coupe de France

Equipe première

/media/88769/score-cdf-pau.jpg

Trois jours après avoir fait tomber Lille dans le Nord (0-2) en Ligue 1, Paris se déplaçait cette fois du côté de Pau pour disputer le 8e de finale de la Coupe de France. Retour sur la victoire des Parisiens (0-2).

C’est avec un onze de départ très remanié que les hommes de Thomas Tuchel se sont lancés sur le terrain escarpé du Stade du Hameau. Mais dès l’entame du match, les Parisiens ne se sont pas attardés sur la pelouse sablée, cherchant à mettre une grosse intensité dans les duels.
Hormis une première alerte dans la surface paloise - un coup-franc de Julian Draxler bien boxé par Guendouz (8e) - le premier quart d’heure a surtout permis aux deux équipes de se jauger. Entre les coups de pied arrêtés et les situations de contres, Pau a usé de toutes ses armes pour tenter de déstabiliser le bloc parisien, montrant d’entrée un visage très conquérant dans leurs projections. De leurs côtés, les Rouge et Bleu cherchaient à mettre le pied sur le ballon pour casser le verrou palois. Avec cette opposition de styles, le ton était donné.

/media/88803/papier3.jpg

Et la lumière est venue au terme d’une belle séquence collective. Opportuniste, Leandro Paredes a profité d’une remise dans le bon tempo de Mauro Icardi pour se mettre sur son pied gauche et armer une frappe imparable (0-1, 25e). Son tout premier but francilien, pour inaugurer son tout premier capitanat sous les couleurs parisiennes. Une tentative d’Ander Herrera, une reprise de volée de Layvin Kurzawa qui manque le cadre de peu (35e), et une frappe contrée de Sarabia (36e) plus tard, c’est avec ce court avantage que les Parisiens ont rejoint leur vestiaire.

/media/88805/papier4.jpg

Cette configuration s’est poursuivie durant le second acte. Les Parisiens ont continué à imposer leur maîtrise collective face à un petit poucet déterminé à répondre sur le terrain de l’agressivité. Et ce sont bien les Rouge et Bleu qui ont fait le break au meilleur moment. Suite à une action initiée par Leandro Paredes, Mauro Icardi a distillé un centre en retrait mal dégagé. Pablo Sarabia, bien placé, en a profité pour tromper Guendouz à bout portant (0-2, 53e), et inscrire son 4e but en 3 matches de Coupe de France.

/media/88802/papier2.jpg

Forcément, les locaux ont aussi tenté de sonner la révolte. Sur une situation chaude, Yankuba Jarju, seul face au but mais en déséquilibre au moment d’effectuer son contrôle, a manqué de tromper Rico (67e), avant de voir son ballon, pris de la tête sur coup-franc, être repoussé par Icardi (70e). Côté parisien, les sorties de Dagba (touché au genou) Herrera et Choupo-Moting, remplacés respectivement par Michel Bakker, Marco Verratti et Idrissa Gueye, ont permis aux Parisiens d’inhiber les ultimes tentatives paloises lors des 10 dernières minutes de la rencontre.

Au terme d’une prestation maîtrisée face à des Palois aussi valeureux qu’audacieux, les Parisiens ont réussi à faire preuve d’une vigilance de tous les instants et composter leur ticket pour les quarts de finale de cette Coupe de France. Une 18e rencontre sans défaite, dans un calendrier très chargé, avant d’entrevoir, enfin, un retour dans la capitale. En effet, dès samedi, les Parisiens recevront Montpellier pour le compte de la 22e journée de Ligue 1.