Paris et le Trophée des Champions, la belle histoire 2/3

Equipe première

Le Paris Saint-Germain va participer mercredi soir à sa treizième édition du Trophée des Champions, avec un bilan largement positif de 9 succès pour trois échecs. Deuxième partie du retour sur le parcours des Rouge et Bleu, recordmen des victoires dans cette compétition.

Acte 5 – 28 juillet 2010, à Rades

Marseille- Paris Saint-Germain : 0-0 (5-4 t.a.b)
C’est en Tunisie, à Tunis, que le Paris Saint-Germain débute officiellement sa saison face à son rival historique, l’OM. Les Marseillais dominent en première période, la rencontre est moins rythmée après la pause, les joueurs semblent épuisés par la chaleur et on doit à nouveau jouer la séance de tirs aux buts. Jamais deux sans trois pour Paris : après un échec pour chaque équipe (Peguy Luyndula et Lucho), c’est finalement Ludovic Giuly qui voit sa frappe détournée par Mandanda. Le Paris Saint-Germain s’incline à nouveau après le tir victorieux de l’ancien milieu parisien Edouard Cissé. Antoine Kombouaré est déçu : « C’est une grosse déception qui m’anime, une grosse frustration. On a eu le plus souvent la mainmise sur le match, on a été solides mais on a manqué de lucidité. »

Acte 6 – 3 août 2013, à Libreville

Paris Saint-Germain - Bordeaux : 2-1
Paris affronte Bordeaux au Gabon, pour la première sortie officielle de Laurent Blanc. La première période est équilibrée, et c’est Bordeaux qui ouvre le score sur une frappe de la tête de Henri Saivet (38e). Paris est en souffrance, les Girondins ont l’occasion de doubler la mise avant une fin de rencontre à l’avantage du PSG, très entreprenant après l’entrée en jeu des jeunes Kingsley Coman et Hervin Ongenda. Sur un exploit de Zlatan Ibrahimovic, Ongenda finit par égaliser (82e). La fin de rencontre est intense, sur un ultime coup-franc de Lucas, Alex s’élève et donne la victoire à Paris (90+5e). Le Paris Saint-Germain s’impose dans la douleur mais l’essentiel est acquis : un premier trophée pour lancer la saison 2013-2014. Laurent Blanc est soulagé par ce final : « L’objectif était de gagner et le contrat est rempli. J’avais dit aux joueurs que l’on pouvait remporter un trophée sur un match, ce qui est rare. Les jeunes qui sont rentrés nous ont beaucoup apportés. »

Acte 7 – 2 août 2014, à Pékin

Paris Saint-Germain - Guingamp : 2-0
C’est un Paris Saint-Germain ambitieux qui débute officiellement sa saison 2014-2015 à Pékin face à Guingamp, surprenant vainqueur de la Coupe de France. Les Parisiens emmenés par leur capitaine Zlatan Ibrahimovic, vont rapidement faire la différence face aux Bretons sous une chaleur étouffante (35°, 70% de taux d’humidité). L’attaquant suédois place une frappe enveloppée pour l’ouverture du score (9e) puis double la mise sur penalty (20e). Le plus dur est fait pour Paris, qui connait une légère frayeur lorsque Marquinhos provoque un penalty, mais Salvatore Sirigu détourne la frappe de Mustapha Yatabaré (32e). Avec deux buts d’avance à la pause, Paris gère tranquillement la seconde période et remporte son second Trophée des champions consécutif, pour la plus grande joie de Laurent Blanc : « Les conditions étaient difficiles pour les deux équipes, on a un effectif qui a toujours envie de gagner et de remporter des titres. »

Acte 8 – 1er août 2015, à Montréal

Paris Saint-Germain - Lyon : 2-0
Le Paris Saint-Germain est favori pour remporter un troisième trophée des champions consécutif, et va rapidement mettre un terme aux espoirs des Lyonnais avec deux buts inscrits en 17 minutes. C’est tout d’abord Serge Aurier qui ouvre le score de la tête sur un centre de David Luiz (11e) puis Zlatan Ibrahimovic échoue face à Anthony Lopes, Edinson Cavani a suivi et marque d’une frappe puissante sous la barre (17e). La messe est dite, les Parisiens accumulent les occasions de but face à des faibles Lyonnais, finalement chanceux par le faible écart au coup de sifflet final. Laurent Blanc apprécie le résultat et la manière : « Je suis satisfait de mes joueurs qui se sont imposés dans tous les compartiments du jeu. »