Paris à la relance

Equipe première

Les faits marquants à la loupe :
On ne joue que depuis quelques secondes, lorsque déjà Mbappé se montre à son avantage, en mettant par deux fois Reynet à l’ouvrage (3e, 4e). Les Rouge et Bleu semblent donc lancés à vitesse grand V, mais l’élan va être stoppé net une première fois, avec la sortie prématurée de Cavani (10e), contraint de céder sa place à Choupo-Moting (13e). Jusqu’alors acculé, le TFC va enfin se projeter sur un contre, ponctué d’une tentative de Makengo qui manque le cadre (14e). Excentré côté droit, Mbappé refait surface pour sa 100e en L1, mais bute sur le tibia de Reynet, décidément inspiré (21e). Le dernier rempart occitan ne cède pas, il faut dire aussi que devant lui se dresse un mur. Le dispositif résolument défensif du Téfécé, organisé en 5-4-1, semble en béton armé, et côté parisien, il faudra surtout s’armer… de patience. Avant le repos, un nouveau fait de jeu intervient, lorsque Diallo doit quitter lui aussi le gazon, suppléé par Thiago Silva (39e). 65% de possession, 9 tirs à 2 : Gueye et ses coéquipiers ont dominé ces 45 premières minutes, mais cherchent toujours l’ouverture.

Après la coupure, place à une toute autre tournure. Râteau, roulette et frappe en pivot : Choupo réalise un véritable numéro (1-0, 50e! Pour la 41e fois d’affilée, Paris vient de scorer en L1, établissant un nouveau record en championnat. Le verrou toulousain est fissuré, des failles exploitées par l’armada parisienne, qui breake très vite, lorsque Sarabia pousse Goncalves à la faute, détournant le cuir dans sa propre cage (2-0, 56e). A cet instant de la partie, ça sourit pour Paris, puis … ça grimace, lorsqu’à son tour Mbappé sort sur blessure, après s’être tenu la cuisse au terme d’un rush (63e). Autre contrariété, celle-ci épisodique : Reynet stoppe ensuite un penalty de Di Maria (71e). La réussite ne fuit a contrario pas Choupo-Moting, qui y va de son doublé (3-0, 75e), et frôle même le triplé (82e). Finalement, c’est Marquinhos qui clôturera cette soirée, d’une tête smashée sur corner (4-0, 83e) ! 4 réalisations : Paris fait certes le plein à la maison (invaincu en L1 à domicile depuis 21 matches), mais la portée de ce succès est évidemment atténuée par les blessures contractées…

Un Parisien dans le match : Marquinhos
Capitaine au coup d’envoi, Marquinhos est devenu le 24e joueur de l’histoire du club à atteindre les 250 apparitions sous le maillot parisien. Dans le money time, le Brésilien a honoré ce cap symbolique en scellant le score, d’une tête rageuse (83e), son 7e but de la tête en championnat avec le Paris Saint-Germain. Souverain dans les airs le « Marqui » du Parc des Princes...

Le mot : Première(s)
Ce soir, Kylian Mbappé vivait son « centenaire » en championnat, mais les festivités ont été gâchées par sa sortie prématurée. Finalement, on retiendra surtout des premières : titularisé, Idrissa Gueye est devenu le 452e joueur de l'histoire du club. Eric Maxim Choupo-Moting a de son côté sorti l’artillerie lourde, en s’offrant son premier doublé en France. Quant à Arthur Zagre (entré à la 65e), il a effectué à 17 ans son baptême du feu en L1.

Dans le viseur : 
Après 3 journées inaugurales disputées le dimanche, changement de timing. Vendredi (20h45), avant d’aborder la trêve internationale, Paris sera programmé en ouverture du 4e épisode de L1, face au promu messin. A Metz, les Rouge et Bleu débarqueront avec des certitudes, puisqu'ils restent sur 3 succès de rang en L1 à Saint-Symphorien, avec 11 buts empilés. Gare toutefois à l’hospitalité des Grenats, capables de coups d’éclat, à l’image de la dernière réception de Monaco (succès 3-0).