Marco Verratti : « La dernière ligne droite sera intense »

Interviews

Le milieu de terrain parisien s’est confié sur les ambitions et la forme actuelle des Rouge et Bleu.

Marco, il y a une vraie bataille au sommet du championnat pour aller chercher le titre de champion. Comment vis-tu cette saison ?

« Je pense que toutes les saisons sont compliquées. Mais cette année valorise nos autres saisons, cela nous montre à quel point nous faisions des choses incroyables lors des dernières années. On gagnait beaucoup de matches. Parfois nous étions champions avec 10 points d'avance. Cette année est plus compliquée dans la vie, dans le sport, dans tout. On vit une année particulière, on a eu beaucoup de cas de Covid-19 et de blessés. Je pense que le contexte est le même dans tous les championnats. La dernière ligne droite sera intense. On est encore en course pour gagner le titre. Il nous reste 12 finales de championnat, la Champions League et la Coupe de France. Nous mettrons tous les ingrédients pour réussir. Ce qui est sûr c'est qu'on se donne toujours à 100% sur le terrain. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas. Avec l'équipe qu'on a, on est obligé de lutter jusqu'à la fin pour remporter ce titre de champion de France . »

VERRATTI

Samedi vous vous déplacerez à Dijon, dernier du classement qui reste sur 7 défaites d’affilée, ça a tout du match piège ?

« C’est possible, car on a tout à perdre et eux ont tout à gagner. Il faut rentrer sur le terrain sans penser à l’extérieur, ni au classement. Il faut jouer à 100% avec nos armes. On peut gagner, on est plus forts, on a des grands joueurs mais il faut le montrer sur le terrain. Si on pense que c'est facile, on sera en difficulté. Il faut faire 90 minutes intenses et gagner ce match parce que c'est une finale. »

Vous pensez déjà au match retour contre Barcelone ?

« On n'a pas le droit d'y penser, si on était premier on pourrait se gérer et ne penser qu'à Barcelone mais là, on n'a pas le droit. On doit penser à Dijon, Bordeaux puis après à la Coupe de France. Ce sont des matches très importants pour nous. »

Au match aller vous avez livré une prestation presque parfaite, c'est aussi ce que tu as ressenti sur le terrain ?

« Je pense que quand tu gagnes 4-1 à Barcelone, tu fais un match presque parfait. On n'a pas gagné 4-1 au hasard, on s'est créé des occasions et on a bien défendu. On a couru tous ensemble, on a fait un très bon match, quand on avait le ballon, et quand on ne l'avait pas. Le coach avait très bien préparé le match, c’est ce qui nous a permis de le maîtriser. Il faut apprendre de ses défaites, il faut montrer sur le terrain qu'on est une équipe plus mature qu’il y a quelques années. Si on est tous à 100% pendant 90 minutes on peut faire de grandes choses cette saison. »

Pour finir, un petit mot sur le premier but et ta passe décisive à Kylian Mbappé, où tu es quasiment dans une position d'avant-centre dans la surface. Peux-tu nous expliquer comment tu as décidé de faire ce geste ?

« Avec le coach, je me sens plus libre, j'ai le droit d'aller où je veux sur le terrain, de trouver les espaces, d'être un peu plus haut. Plusieurs fois, je suis arrivé dans la surface, et dans la surface c'est plus facile de faire la passe décisive, je devais donner un ballon parfait à Kylian. Ce sont des choses que nous faisons à l'entraînement. Nous apprenons tous les jours, et nous espérons que plus le temps passera, meilleurs nous serons. »