Les Parisiens brillent pour partir le coeur léger !

Equipe première

Le Paris Saint-Germain a parfaitement géré le match face à Auxerre, lors de cette 15e journée de Ligue 1 (5-0). Nos leaders du championnat ont brillé pour leur dernière apparition avant la Coupe du Monde !

Dans un Parc des Princes bercé par le soleil, où les amoureux du club de la capitale s'étaient donnés rendez-vous à l’heure du déjeuner : tous les ingrédients étaient réunis pour un menu alléchant, ce dimanche. Des ingrédients aussi savoureux sur le rectangle vert, où Christophe Galtier décidait de lancer son trio magique Mbappé - Neymar Jr - Messi pour leur dernière sortie avant le Mondial.
Un seul mot d’ordre : faire de ce 13 novembre si symbolique une ode à la vie, une célébration du jeu. Faire vibrer les filets et adoucir les cœurs.

Dans cet écrin de béton, on savait que la MNM n’allait pas bouder son plaisir pour faire trembler le promu Auxerrois. Et offrir à la capitale les frissons dont elle avait besoin. Pourtant, avec un système ultra-défensif brodé autour du trio, Christophe Pelissier ne leur avait pas facilité la tâche. Avec beaucoup de créativité et une pression intense, nos Parisiens sont pourtant parvenus à faire sauter le verrou rapidement. Sur un superbe jeu en triangle, Kylian Mbappé, servi par Nuno Mendes, a inscrit son 19e but de la saison sur son tout premier tir (1-0, 11e).

Une ouverture du score qui n’a d’ailleurs pas modifié la configuration du match. Face à un bloc auxerrois déterminé à quadriller le terrain, nos Rouge et Bleu ont su alterner de longues séquences de possession avec des changements de rythme déroutants. Dans ce rapport de force disputé dans un bon état d’esprit, le score n’a pas évolué jusqu’à la pause, mais les Parisiens ont pris le large dès le retour des vestiaires ! Sur un nouveau mouvement amorcé côté gauche, c’est cette fois-ci Carlos Soler qui a été la conclusion, d’un coup de casque bien placé dans le petit filet opposé ! (2-0, 50e).

Sur sa lancée, l’Espagnol en a profité pour faire croquer les coéquipiers, puisque moins de 10 minutes plus tard, il lançait Achraf Hakimi en contre. Parti comme une fusée, le Marocain ajustait Benoît Costil d’un plat du pied bien placé (3-0, 57e). Du travail bien fait pour des Parisiens appliqués.

Forcément, la suite n’en était que plus savoureuse, à l’image de ce bonbon de Neymar Jr qui offrait à Messi un joli ballon venu s’échouer sur le poteau. Coaching gagnant, aussi, pour Christophe Galtier, qui faisait entrer Ekitike - Renato Sanches sur le terrain, le premier servant le second sur le 4e but pas moins de 5 minutes plus tard ! (4-0, 81e). Cerise sur le gâteau, le jeune attaquant débloquait son compteur en effectuant un bon pressing avant de conclure avec conviction ! (5-0, 84e).


La conclusion parfaite d’un match sous le signe de l’été indien, avant de nous retrouver, dans plus d’un mois pour se plonger dans les longues soirées d’hiver. Une belle manière, aussi, de démontrer que Paris est et restera insubmersible. Fluctuat nec mergitur.