Leandro Paredes : « Nous nous battons ensemble »

Equipe première

Avant le choc qui opposera Manchester United au Paris Saint-Germain, l'international argentin s'est confié sur ce début de saison si particulier, au micro de PSGTV.

On a l’impression que cette saison a débuté avant même que celle de la saison dernière ne s’achève pour vous. Comment l’avez-vous vécu de l’intérieur ?

Pour moi, ça a été une année étrange, avec tout ce qu’il s'est passé. On n'avait même pas encore terminé notre campagne européenne, que le championnat avait déjà commencé. Une saison se terminait quand l’autre démarrait. Aujourd'hui, nous sommes en milieu de saison, il faut penser à s'améliorer, à nous remettre bien. C'est très difficile quand on n’a pas de préparation physique avant de débuter une saison, comme on l'a toujours fait. Forcément, ça entraîne beaucoup de blessures et j'espère que ça va aller de mieux en mieux physiquement pour tout ce qui nous attend.

On a vu naître la saison dernière un groupe très fort. Cette saison, comment le groupe traverse-t-il les moments plus compliqués ?

Aujourd’hui, il y a toujours ce groupe, cette envie de se battre les uns pour les autres, d'être toujours ensemble, de profiter de chaque moment. Cette année, peut être que vous avez l’impression que ce n’est pas le cas, mais rien n’a changé. Nous n’avons pas commencé cette saison de la meilleure des façons, car nous avons eu beaucoup de blessures mais le groupe est incroyable. Nous passons tous des bons moments ensemble, nous profitons et nous nous battons ensemble.

Après le match face à Leipzig, on a vu beaucoup de critiques sur le niveau affiché par l’équipe. Qu’est-ce que le vestiaire retient dans ces moments-là ?

Nous savons quand nous jouons bien mais nous savons aussi quand ce n’est pas le cas. Nous sommes les premiers à le savoir. Mais on est aussi conscients que nous sommes une équipe intelligente qui sait comment jouer pour gagner. Et c’est ça le plus important. Je pense que ce match devait jouer comme ça parce que c'était une très bonne équipe physiquement et que nous n'étions pas au niveau pour rivaliser d’égal à égal dans le jeu et parvenir à faire un match plus intense. Nous avons réussi à faire le match qu’il fallait pour gagner, et c’est ça le plus important donc nous sommes contents.