Layvin Kurzawa : «Que du bonheur»

Peu épargné par les blessures cette saison, Layvin Kurzawa dresse un bilan de l'exercice 2018-2019 du club de la capitale, ponctué par un nouveau titre de champion de France.

Layvin, le Paris Saint-Germain a remporté le 8e titre de son histoire. Comment as-tu vécu ce nouveau sacre ?
«C’est quelque chose d’énorme pour un joueur de gagner le championnat. En plus pour moi, d’être français et de le gagner pour une troisième fois, je n’ai pas les mots. Décrocher le titre une fois, c’est déjà beaucoup, mais le faire trois fois, c’est extraordinaire.»

/media/26774/pap-kurzawa-2.jpg

Tu ne reviens dans le groupe qu’en novembre, comment as-tu vécu les premiers mois exceptionnels de l'équipe, qui a enchaîné 14 victoires d’affilées ?
«J’étais très content pour nous. Je n’étais pas sur le terrain mais de les voir jouer comme ça… Ils enchaînaient les matches et les victoires, ce n’était que du bonheur. Il y a eu un nouvel entraîneur, un nouveau staff, le retour des champions du monde et de ceux qui ont participé à la Coupe du monde, mais c’est vrai qu’on a attaqué ce championnat de belle manière. Après la Coupe du Monde, tout le monde était content de revenir pour bien commencer le championnat.»

/media/26773/pap-kurzawa-1.jpg

Comment peut-on analyser le match contre Lyon au Parc des Princes et la victoire 5-0 ?
«C’est tout un travail d’équipe que Kylian finalise en mettant son quadruplé. Il y a eu aussi l’expulsion de Kimpembe en première période, mais on a vu la force que l’équipe avait pour surmonter l'infériorité numérique. Après, Kylian est là pour marquer des buts et ce soir-là, il aurait pu en mettre 8. Il en met 4, ce qui est déjà incroyable. C'est à l'image de son talent.»

/media/26775/pap-kurzawa-3.jpg

La fin de saison a été plus compliquée. Il a fallu travailler plus dur pour aller chercher le titre...
«Il faut se retrousser les manches et foncer, ce qu’on n’a pas su faire par moment. Mais cela nous servira à l'avenir, on apprend tous les jours. Et on espère que l’année prochaine, tout se passera mieux. Il faut continuer à travailler, ne pas se laisser déborder par la déception. Après l’élimination contre Manchester, on a un peu baissé la tête parce qu’on était très déçu de ne pas avoir franchi ce palier. A nous de relever la tête et de continuer à gagner comme on a su le faire au début de cette saison.»