L’hommage des Parisiens à la légende Maradona

Equipe première

Ce jeudi, les joueurs et le staff du Paris Saint-Germain ont souhaité rendre hommage à Diego Maradona. Angel Di Maria, Leandro Paredes et Neymar Jr se sont confiés sur la disparition de la légende argentine.

Présente ce jeudi au centre Ooredoo, l’équipe parisienne a observé une minute d’applaudissement avant la séance d’entraînement du jour en hommage à Diego Armando Maradona. Véritable légende du football, la disparition de l’Argentin n’a laissé personne insensible dans les rangs du Paris Saint-Germain.

« Ce que dégageait Diego était incroyable »

Angel Di Maria comme Leandro Paredes, touchés dans leur chair Albiceleste, nous ont d’ailleurs confié leur émotion.
« C'est une triste nouvelle pour toute l'Argentine, mais aussi pour le monde entier, pour tous ceux qui aiment le football, ceux qui aiment Diego. Aujourd’hui, il repose en paix, j’adresse mes condoléances et mes pensées à la famille. Je pense que le souvenir que nous allons garder de lui est ce joueur qui était toujours heureux et souriant au moment d'entrer sur un terrain. Et tout ce qu'il a pu accomplir sur le terrain, il laisse un héritage incroyable. C'est comme cela que nous nous rappellerons de Diego », a confié Leandro Paredes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Leandro (@leoparedes20)

Une émotion partagée par son partenaire en sélection, Angel Di Maria : « Hier a été une journée difficile. C'était un jour triste... Quand on m’a prévenu que Diego était parti, j’ai demandé "Quel Diego ?" parce que je ne pouvais pas imaginer que c'était Maradona. Ça a été un choc... Il était tout pour nous, il a mis l'Argentine tout en haut. Les journaux en France, en Angleterre, en Argentine, tout le monde a parlé de cette nouvelle… Je me suis réveillé aujourd’hui et je n’y croyais toujours pas. »

« J'ai eu la chance de le rencontrer après mon premier match en première division argentine, il avait signé mon maillot. Ce que dégageait Diego était incroyable, et pour les amoureux du foot, il était grandiose. La première fois que je l'ai vu, je suis resté totalement figé, en silence, incapable d'exprimer ce que je ressentais car avoir Diego devant moi était quelque chose d’incroyable. Ce qu'il dégageait, son charisme, c'était fou. Plus tard, ça a été extraordinaire pour moi de prendre le même maillot que lui à Boca », se rappelle Paredes, enfant de Boca Juniors comme « el pibe de oro ».

« Il touchait directement au cœur »

Angel Di Maria, lui, idolâtrait Maradona plus petit : « En Argentine, les exploits de Maradona étaient souvent montrés, et j'ai tout vu. J'avais 6 ou 7 ans, mais voilà, c'était quelqu'un d'unique, sur et en dehors du terrain ».

Mais il se souvient aussi et surtout de celui qu’il a aussi connu en tant que sélectionneur de l’équipe nationale : « Dieu merci, j’ai eu la chance de partager une Coupe du Monde avec lui. Il est venu me voir pour la première fois au Portugal, lorsque je jouais à Benfica. Je l'ai rencontré à l'hôtel, puis il est venu me voir à un match et enfin il m'a appelé en équipe nationale d'Argentine. Je n'arrivais pas à croire que je le voyais, que je mangeais avec lui, j'avais 22 ans, j'étais très jeune... L'avoir devant moi était une expérience unique. C'était un sélectionneur à part. Avec une sacrée personnalité. Il passait souvent nous voir dans les chambres la nuit, pour nous parler des vieux matches... C'était différent de ce que j'ai pu vivre avec les autres entraîneurs que j'ai eu. Ça vous remplit le cœur. Il nous faisait nous sentir plus forts. J'ai vécu avec lui pendant 20 jours d'affilés, dans un camp de base lors du Mondial, il avait toujours du temps pour nous, toujours un mot pour nous, ou un moment pour nous serrer dans ses bras. C’est quelque chose d’unique. »

« Il vivra toujours au travers du football »

Mais l’aura de Maradona a dépassé bien des frontières, bien des rivalités, et bien des continents. Neymar Jr, à l’instar de toute la planète football, s’accorde lui aussi à pleurer l’un de ses plus grands talents : « Maradona représente le football. Depuis que je suis tombé amoureux du football, j’ai commencé à apprendre les noms des joueurs qui avaient marqué l'histoire. Pour moi, il y a toujours eu Pelé et Maradona.»

« C'est un jour triste pour tous ceux qui aiment le football. Il est parti, mais il laisse un bel héritage, et il vivra toujours au travers du football. Le football remercie Diego d'avoir choisi ce sport, et je suis heureux de pratiquer le même sport que lui. Je pense que toutes les personnes qui l'ont vu jouer ont été touchées d'une certaine manière, il a rendu la vie de beaucoup de gens meilleures et c'est la chose la plus importante, c’est cet héritage qu'il a laissé », a finalement conclu le numéro 10.