Julian Draxler : «Pas encore à notre meilleur niveau»

Interviews

Longtemps absent des terrains pour cause de blessure, Julian Draxler effectue un retour remarqué, au travers de prestations abouties, avec le Paris Saint-Germain. Le numéro 23 rouge et bleu s'est confié pour PSG.FR et revient sur cette première moitié de saison.

Julian, tu es revenu à la compétition lors du déplacement à Brest. Comment as-tu vécu ce retour ?
«Je ne savais pas que j'allais jouer ce match, le coach ne me l'avait pas dit avant. Pour moi, il était important d’avoir plusieurs minutes pour retrouver du rythme. Et bien sûr, quand on revient après autant de temps d'absence, le premier match n'est jamais le meilleur, en général. Je n’étais pas aussi rapide que d’habitude et je le ressentais. Mais pour moi, c'était vraiment important. Et j'ai eu de la chance de faire une passe décisive pour Angel. Je suis heureux d'avoir pu montrer à l'entraîneur qu'il pouvait de nouveau compter sur moi. Et c'est ce qu'il a fait au match suivant.»

/media/61535/_m0u4550.jpg

Comment vit-on une absence aussi longue ?
«C'est compliqué. Il est difficile de voir les matches à la télévision ou depuis les tribunes parce que vous voulez être avec l'équipe. Vous voulez être sur le terrain. Mais pour moi personnellement, la chose la plus difficile a été qu’à chaque fois que je reprenais doucement l’entraînement avec le staff médical, la douleur revenait. Donc je travaillais trois à quatre jours en salle. Je me sentais bien au cinquième jour, je suis sorti... Et après l'entraînement, j'ai ressenti une douleur comme au premier jour. C’était vraiment frustrant.»

On regarde vers l'avant désormais, vous allez affronter Montpellier ce week-end. Savez-vous quel genre de match vous attend ?
«Oui on sait. Je commence à bien connaître les équipes, leur style de jeu, les stades... C'est toujours difficile à Montpellier. Nous avons eu quelques problèmes ces dernières années. Je sais que c'est difficile de jouer là-bas, mais c'est une nouvelle occasion de montrer que nous pouvons aussi jouer des matches dans des stades difficiles. En espérant que tous les ingrédients soient réunis pour que nous puissions réaliser une grande performance.»

/media/61532/23.jpg

Quel regard portes-tu sur cette première partie de saison qui s'achève bientôt ?
«Nous ne sommes jamais à notre meilleur niveau au lancement d'une nouvelle saison. Et selon moi, nous n'y sommes pas encore. Certains ont été blessés, plus ou moins longtemps, et ne sont pas encore à 100%. Le coach a du beaucoup s'adapter en fonction des absences. Des matches importants nous attendent après Noël, on espère que les blessures sont derrière nous, je préfère avoir ces soucis physiques en première partie de saison, et revenir au top au mois de janvier.»