Juan Bernat : «Consolider notre première place»

Interviews

Le latéral gauche du Paris Saint-Germain s'est arrêté devant nos caméras pour une interview exclusive avant la rencontre face à Bruges. Juan Bernat revient sur le faux-pas à Dijon avant de se projeter sur le prochain objectif : assurer la qualification en 8es de finale de l'UEFA Champions League.

Juan, quels ont-été les mots du coach après la défaite à Dijon ?
«Le coach n’a pas eu besoin de faire de longs discours après ce match, nous savons tous que nous n’avons pas été à la hauteur. Dijon a bien joué, ils savaient comment nous faire mal et l’ont très bien fait. Nous menions au score mais ils se sont procurés des occasions. Je pense que nous avons été meilleurs en deuxième période, nous avons eu beaucoup d'occasions, mais pas beaucoup de chance, nous n'avons pas réussi à marquer et au final je pense que la défaite est un peu méritée. Nous allons essayer de changer cette dynamique et de nous préparer pour le prochain match.»

/media/47354/papier-bernat-2.jpg

Comment se passe l'intégration des nouveaux joueurs arrivés dernièrement ?
«Quand de nouveaux joueurs arrivent, c'est important de venir vers eux, de les aider à bien s’intégrer. J'ai essayé de le faire avec eux, c'est vrai qu'il y a beaucoup de joueurs qui parlent espagnol, comme les Sud-américains, et ils se sont intégrés très rapidement dans le groupe. Nous avons beaucoup de joueurs de qualité et un vestiaire uni, c'est une de nos forces.»

Ce mercredi, vous recevez Bruges au Parc des Princes. Quelles sont les ambitions du groupe avant ce match ?
«C'est une rencontre importante qui peut nous permettre de valider notre qualification. La Champions League est une très belle compétition, nous essayons toujours de gagner chaque match. Mercredi ce sera encore le cas, nous allons tout donner. Nous voulons gagner devant nos fans, sur notre terrain, jouer un match sérieux et consolider notre place de leader dans ce groupe.»

/media/47355/papier-bernat-1.jpg

Le match aller s'est soldé par une victoire 5-0, mais tout n'a pas toujours été simple...
«En première période, c'était difficile pour nous, puis en deuxième et à la fin du match, nous nous sommes procurés des occasions plus franches et nous avons pu les concrétiser. Ce mercredi, il faut s'attendre à un match un peu différent, parce que nous serons chez nous. On verra mercredi comment ils se projettent dans notre camp. Le terrain est un peu plus grand, nos fans seront là pour nous soutenir, ce sera probablement plus difficile pour eux de venir nous mettre la pression.»