Edinson Cavani : «Nous étions imbattables»

Equipe première

Avant de rejoindre la sélection uruguayenne pour disputer la Copa América 2019, le meilleur buteur de l’histoire du Paris Saint-Germain est revenu sur sa saison et les améliorations à avoir.

Le Paris Saint-Germain a réalisé une grande performance en championnat, malgré les quelques défaites en fin de saison et les éliminations en coupe. Quel est ton sentiment sur cet exercice 2018-2019 du club de la capitale ?
« C’est vrai que nous n’avons peut-être pas autant gagné que les années précédentes. Sur les quatre titres nationaux, on n’en a gagné que deux : le Trophée des Champions et le championnat. Mais ces résultats négatifs vont être importants pour gagner les trophées qui nous ont manqué. Ces expériences, ces défaites vont faire réfléchir pour l’année prochaine. Je pense que tout est important, les titres mais aussi les compétitions dont nous sommes sortis. C’est une bonne saison mais il faut qu’on soit conscient qu’il y a encore beaucoup de choses à améliorer. »

Justement, qu’est-ce qu’il faut améliorer ?
« Il faut changer beaucoup de choses que nous connaissons très bien. Je pense que ça doit rester à l’intérieur du vestiaire et du club. Mais déjà, la chose la plus importante est de toujours maintenir le mental au plus haut. Il faut rester concentré et tout le temps respecter l’adversaire. Tout ce qui s’est passé cette année va être important pour la saison prochaine. Mais c’est aussi primordial de profiter de la victoire et des trophées. Pour moi en général, je retiens beaucoup de choses positives. »

En début d’année, on a vu les progrès de l’équipe dans les matchs importants, notamment au niveau du caractère…
« On a montré à de nombreuses reprises que, lorsque nous sommes concentrés et sérieux pendant 90 minutes, nous pouvons être une équipe qui fait partie des plus grands d’Europe. Et je ne suis pas le seul à le dire, toutes les personnes qui connaissent le football, ou non, le pensent aussi. Mais nous à l’intérieur, nous savons les choses que nous devons améliorer, mais ça reste entre nous. C’est un gros travail que l’on doit faire et on sait ce dont on a besoin pour nous améliorer. »

Qu’est-ce qui vous donne de la motivation pour être à votre meilleur niveau à chaque match, notamment au Parc, vu que vous n’avez jamais perdu à domicile en Ligue 1 ?
« Tous les matchs au Parc se ressemblent. Maintenant, toutes les équipes viennent ici et veulent nous battre, ils ont cette rage de vaincre contre nous. Mais ça arrive de perdre parce que l’autre équipe était plus forte, c’est normal. Je pense que le championnat a été très bon. Les six premiers mois, nous étions très forts, nous avons gagné beaucoup de matchs et ça nous a donné la possibilité d’être champion avant la fin. La concentration est la chose la plus importante que nous avions en début de saison, nous étions imbattables. »

Quelle action retiens-tu pendant cette saison ? Tu as marqué un beau but contre Toulouse au Parc…
« J’ai marqué un joli but mais je cherche d’autres émotions dans un match de foot. Marquer, c’est toujours spécial mais le contexte joue beaucoup et c’est ça que je retiens. Par exemple, le Classico que nous avions fait à Marseille l’année dernière, le but était beau mais c’est le moment qui était fort. Nous étions dix, c’était la fin du match, ce but nous a permis de ne pas perdre le Classico et de ne pas donner de joie aux supporters adverses. Il y a beaucoup de choses qui donnent de la particularité à ce match. Mais cette année, pas grand-chose m’a autant marqué. »