Christophe Galtier : « Un grand rendez-vous »

Conférences de presse

L’entraîneur du Paris Saint-Germain a répondu aux questions de PSG TV et des médias avant la rencontre de la 8e journée de Ligue 1 face à Lyon, ce dimanche 18 septembre à 20h45 au Groupama Stadium de Décines-Charpieu. Extraits.

HAÏFA

« J’ai revu le match contre le Maccabi Haïfa, j’ai échangé. Le voyage, très long, avec deux heures de bus en plus. Il y avait aussi la chaleur. On a eu une grosse demi-heure où nous avons été en grande difficulté. On a eu beaucoup d’erreurs techniques, pas habituelles. En deuxième période, en ayant beaucoup parlé à la pause avec les joueurs, on a eu une équipe moins coupée en deux. Les trois de devant peuvent être décisifs à tout moment. »

LYON

« Il ne peut pas y avoir de relâchement face à un tel adversaire et une telle équipe. Je pense que Lyon va venir nous presser. Ce sera un match intense. Il y aura un rapport de force dès l’entame de match. L’objectif est de l’emporter. Tout le monde est bien, tout le monde a envie de jouer ce match. C’est un grand rendez-vous. Connaissant la philosophie de Peter Bosz, je pense qu'il va rester sur ce qu'il aime faire avec une équipe joueuse, très offensive, qui va nous presser. Ce sera un match intense, dans une grosse ambiance. Il faudra avoir la capacité à jouer sous pression et à imposer notre jeu. L'objectif est de l'emporter et pour cela, il faudra faire un grand match. »

LE DUO VERRATTI/VITINHA

« Je suis évidemment satisfait de leur association. Ce sont deux joueurs avec beaucoup d'activité, de volume, et de très bons footballeurs. Il est important d'en avoir dans le cœur du jeu. Si on défend moins tous ensemble, ils peuvent être en difficulté. On peut avoir trois joueurs au milieu. Ils ont beaucoup enchaîné. Je n’ai pas encore pris ma décision pour le milieu de dimanche. »

HUGO EKITIKE

« Il a un potentiel incroyable. Il découvre ce qu’est le très haut niveau. Il lui a fallu pas mal de séances pour trouver ses repères dans le jeu. Il progresse. Il a des fourmis, ça le démange. Les bonnes périodes vont arriver très rapidement, je lui ai dit. Il aura bientôt beaucoup plus de temps de jeu. »

La conférence de presse de Christophe Galtier en intégralité