Ander Herrera : «Il faut attendre, être actifs et positifs pour l'avenir»

Equipe première

Lors d'un entretien accordé à PSGTV, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain s'est confié sur la situation actuelle.

Comme le reste de ses coéquipiers, Ander Herrera a passé près de 8 semaines en confinement, en raison de la crise sanitaire. Interrogé à distance par PSGTV, le milieu de terrain s'est confié sur la manière dont il s'accommode de cette période si particulière.

« C'est une situation difficile. C'est très bizarre pour tout le monde, et pour nous aussi parce qu'on aime jouer, on aime aller à l'entraînement tous les jours et on ne peut presque pas faire d'exercice, parce qu'on doit rester à la maison. C'est difficile, mais on doit s'adapter. On doit être sensible à la situation mondiale, c'est comme ça. On ne peut pas faire autre chose qu'attendre, être actifs et positifs pour l'avenir », nous a confié l’international espagnol, qui jongle entre le programme sportif du club et le temps passé en compagnie de ses deux filles.

/media/149407/ander-herrera-papier.jpg

Loin de son quotidien de sportif de haut niveau mais aussi de ses partenaires de jeu, le n°21 ne cache pas le manque ressenti loin des rectangles verts : « C’est triste, parce qu’on avait fait une très bonne saison. Je pense qu'on a un groupe très, très fort, très uni et nous avons beaucoup de joueurs qui sont des joueurs d'équipe, qui pensent à l'équipe. Même les stars de l'équipe étaient très concentrées pour faire la meilleure saison possible. On a gagné contre Dortmund, tout le monde était très content, très optimiste pour le reste de la saison, avec le groupe qu’on avait créé. Malheureusement, c'est fini tout ça. On ne peut pas faire la saison dont on rêvait. »

/media/149405/ander-herrera-papier-match.jpg

Et s'il est difficile pour Ander Herrera de cacher sa frustration, il relativise toutefois sa situation personnelle : « C'est difficile de ne pas penser au fait qu’on ne puisse plus jouer. Et je pense que pour les supporters du PSG, c'est la même chose. mais on doit être très sensibles à la situation mondiale, parce que le plus important, c'est évidemment la santé de tout le monde. »

Enfin, interrogé sur ses relations à distance avec son vestiaire et son ressenti sur l'arrêt du championnat, l'Espagnol n'a pas manqué l'occasion de rappeler que de grandes échéances pouvaient encore attendre le Paris Saint-Germain : « Avec les coéquipiers, on parle sur WhatsApp, on discute de la situation, on parle de ce qu'il va passer, si on va jouer, sur le championnat annulé. Mais on a beaucoup de questions et pas beaucoup de réponses. On aurait souhaité gagner les choses sur le terrain. Bien sûr, on mérite d'avoir le titre, parce qu'on a été la meilleure équipe, on a très bien joué. On a joué beaucoup de matches avec beaucoup de respect pour tous les adversaires. Mais on souhaite gagner les choses sur le terrain. Et c’est pareil pour les deux finales de coupe, on veut les gagner sur le terrain ».

/media/149406/ander-herrera-papier-coupe.jpg