Abdou Diallo : « Je suis dans un esprit conquérant »

Equipe première

Des premières victoires de la saison à sa forme personnelle, Abdou Diallo a livré son ressenti à PSGTV avant le déplacement à Brest.

Abdou, tu as enchaîné deux matches comme titulaire et tu avais l'air très en forme. Comment te sens-tu ?

Je vais bien, je me sens bien ! Je m'adapte à ce poste de latéral gauche, où je cours beaucoup plus. Mais ça me plait, je peux me libérer un peu plus offensivement. Pour l'instant, ça me réussit puisqu'il y a deux victoires en championnat à la clé. Et puis je prends du plaisir. Je suis épanoui, je suis heureux et forcément, sur le terrain, ça se ressent. Après, forcément, quand tu commences la saison comme un titulaire, ça te place tout de suite dans un bon état d’esprit. J'espère que ça va continuer et pour l'instant, je suis très content de mon début de saison.

Contrairement à la saison passée, une grande partie de l’équipe a pu faire une préparation physique complète. Sens-tu l’effet sur le groupe ?

Oui je le ressens, surtout que pour le coup, on a fait une grosse prépa très, très intense. On a eu quelques temps faibles lors des matches amicaux, mais à l'entraînement, on s’est énormément donnés. Donc forcément, on a eu un petit creux au tout début du mois. Et puis là, ça remonte. On reprend un rythme normal, avec les matches, donc je pense que ce sera positif pour la suite. Et puis les victoires aident forcément et je pense qu'on a tous hâte que le groupe soit au complet, pour voir ce que ça donne réellement sur le rectangle vert.

On imagine aussi que comme chaque saison, le Paris Saint-Germain sera très attendu en championnat. A l’heure de la reconquête du titre, quel sentiment t’anime ?

Je ne suis pas dans un esprit de revanche. Je suis plutôt dans un esprit conquérant. Je pense qu'on doit se concentrer sur nous et que si on est à notre niveau, tout se passera bien. C’est certain qu’aujourd'hui, les équipes sont préparées. On voit les petits qui battent les gros, donc rien ne nous sera donné. Rien ne sera facile, hormis si on se le rend facile. Donc, il faut continuer sur cette dynamique… Et même faire mieux puisqu'on a encaissé quelques buts. C'est encore un peu en dents de scie et c'est normal puisqu'on digère la prépa. Pas mal de joueurs n’étaient pas là non plus, donc je pense qu'il y a beaucoup de choses qui vont encore évoluer.

Vendredi, Paris se déplace à Brest, une équipe que tu connais bien…

C'est une équipe qui est séduisante depuis deux saisons déjà. C’est vrai que je le sais bien puisque mon petit frère y jouait il y a deux ans. Je m'attends à match ouvert avec deux équipes qui veulent jouer au ballon, deux équipes qui se sont portées vers l'avant et qui veulent marquer des buts avant tout. Donc, à nous de marquer avant mais aussi de nous montrer solides défensivement derrière.