2500e match pour le Paris Saint-Germain à Lyon !

Equipe première

Dimanche soir à Lyon, le Paris Saint-Germain va participer à son 2500e match officiel depuis la création du club en 1970.

Neuf ans après la 2000e rencontre et le succès face à Toulouse (3-1) en 16e de finale de la Coupe de France, c’est un choc face aux Gones pour ce match symbolique dans l’histoire des Rouge et Bleu.

2499 matches pour un total de 1295 succès, 595 matches nuls et 609 défaites, et une bonne raison d’ouvrir le livre des souvenirs pour le club de la capitale avec 5 matches historiques où les Parisiens n’ont jamais connu la défaite. Une tradition à respecter contre Lyon au Groupama Stadium !

1er match / 23 août 1970 / Poitiers - Paris Saint-Germain : 1-1

Il y a 51 ans, les Rouge et Bleu disputent le premier match de leur histoire face au Stade Poitevin, pour l’ouverture du championnat de France du National (ex-Ligue 2). Paris est déjà l’équipe à battre avec ses recrues Jean Djorkaeff, Roland Mitoraj et Jean-Claude Bras, membres de l’Équipe de France. Pedini pour les locaux ouvrent le score en première période puis le numéro 10 parisien Bernard Guignedoux va égaliser et entrer dans l’histoire du club, après ce premier but pour les Rouge et Bleu. Un coup franc puissant à l’entrée de la surface de réparation à la 69e minute de jeu et Paris obtient un méritoire résultat nul. Le président parisien Henri Patrelle est conscient des difficultés qui attendent le Paris Saint-Germain tout au long de la saison : « Nous sommes l'équipe à battre, et nous allons rencontrer chaque dimanche des adversaires comme Poitiers, prêts à jouer le match de leur vie. Notre tâche sera rude. » 51 ans plus tard, rien n’a vraiment changé pour le club de la capitale…

500e match / 15 mai 1982 / Paris Saint-Germain - Saint-Étienne : 2-2 a.p., 6 t.a.b. à 5

La symbolique est belle pour les Parisiens, qui remportent le premier trophée majeur de leur histoire lors de ce 500e match officiel. Une finale de Coupe de France exceptionnelle au Parc des Princes, pour les adieux du Stéphanois Michel Platini au championnat de France. Le numéro 10 des Bleus inscrit deux buts, on joue les dernières secondes de la prolongation quand Dominique Rocheteau égalise. Le président parisien Francis Borelli entre sur le terrain et embrasse la pelouse, les supporters envahissent le terrain : c'est la folie au Parc des Princes ! Après trente minutes d'interruption, les joueurs reviennent sur le terrain pour disputer la séance fatale des tirs au but. À ce jeu, Paris est le plus fort : Dominique Baratelli stoppe la tentative de Lopez et Pilorget finit le travail. Paris libéré : la dernière victoire d'une équipe parisienne en Coupe de France remontait au 8 mai 1949, 23 ans plus tôt…

1000e match / 6 juin 1993 / Paris Saint-Germain - Laval : 1-0

Le club de la capitale, qui rêve d’un premier trophée depuis 1986, est largement favori face à Laval, qui joue en seconde division, en demi-finale de la Coupe de France. Le club parisien est largement dominateur mais les joueurs d’Artur Jorge sont maladroits et inefficaces face à des Lavallois courageux et accrocheurs, Il faut attendre l’heure de jeu pour voir Vincent Guérin libérer enfin son équipe, en poussant le ballon dans le but vide. Le Paris Saint-Germain préserve ce petit but d’avance et se qualifie pour la finale de la Coupe de France, remportée quelques jours plus tard face à Nantes (3-0), le premier trophée de l’ère Canal+. Un 1001e match qui restera un peu plus dans les mémoires des supporters Rouge et Bleu !

1500e match / 15 mars 2003 / Martigues - Paris Saint-Germain : 0-1

Ambiance électrique à Martigues pour ce quart de finale de la Coupe de France : les supporters de Martigues sont bien décidés à venger l’OM, humilié quelques jours plus tôt par le Paris Saint-Germain et Ronaldinho, victorieux 3-0 au Stade Vélodrome. Malgré de nombreux projectiles lancés sur la pelouse, les Parisiens font bloc et c’est une nouvelle fois le numéro 10 brésilien qui va libérer son équipe à un quart d’heure du coup de sifflet final, en reprenant de la tête un centre de Fabrice Fiorèse. Paris a fait le plus dur et échouera finalement en finale de la Coupe de France à Saint-Denis face à Auxerre (1-2) deux mois plus tard, pour le dernier match de Ronaldinho et de l’entraîneur Luis Fernandez dans la capitale.

2000e match / 23 janvier 2013 / Paris Saint-Germain - Toulouse : 3-1

C’est une nouvelle fois en Coupe de France que les Parisiens jouent le 2000e match de leur histoire, face à Toulouse en 16e de finale sur la pelouse du Parc des Princes. Avec un onze remanié et privé de Sirigu, Alex, Thiago Silva, Thiago Motta et Ibrahimovic, les Parisiens sont tenus en échec à la pause, avec une ouverture du score signée Gameiro sur un centre de Lavezzi avant l’égalisation toulousaine par Tabanou. Dès le retour des vestiaires, Pastore donne l’avantage à son équipe sur un service de Ménez puis Lavezzi, sur une nouvelle action décisive de Ménez, donne deux buts d’avance à son équipe après l’heure de jeu. Le Parc des Princes, qui avait rendu hommage avant le match à Nick Broad, membre du staff décédé quelques jours plus tôt, et salué à la pause Nenê, qui venait de quitter le club, savoure ce précieux succès.