P. A. R. I. S. - Cinq lettres dont l’écho résonne tout autour du globe. Historiquement inclassable, culturellement unique, la Ville Lumière rayonne aussi sur la scène sportive. Avec un étendard, teinté de rouge et bleu.

1970

Depuis 1970, la magie parisienne opère sans discontinuer à l’ouest de la capitale, au Parc des Princes. En quelques décennies, le Paris Saint-Germain est devenu à vitesse grand V une référence dans le panorama sportif français. Au cours de ses 41 premières années d’une existence florissante, le club estampillé « Made in Paris » a glané 18 trophées dont un titre européen en 1996.

Devenue une référence, l’institution va alors épouser une courbe exponentielle, en 2011, avec Qatar Sports Investments à la manœuvre. Une nouvelle ère est entamée, elle se conjuguera immuablement avec succès.

Les faits sont formels : depuis, Paris a imprimé son statut de ville mondiale sur tous les terrains. Et si l’élégance, le respect aussi, sont gravés dans l’ADN de la mégalopole, ces attributs transpirent désormais de ses ambassadeurs, parés de rouge et bleu. Un particularisme qui s’applique dorénavant au pluriel, dans un triptyque.

Football masculin, football féminin et handball : le blason se veut aujourd’hui fédérateur et surtout moteur d’un projet XXL.

Marque globale

A l’heure de la mondialisation, le Paris Saint-Germain 2.0 se veut pluridisciplinaire, transversal aussi, pour intensifier son éclat. C‘est unique en France : un fanion s’est mué expressément en marque globale, portée successivement par des VIP (Very important Parisiens) comme Beckham, Neymar Jr, Kylian Mbappé, Nadia Nadim ou Karabatic. Le pari est réussi, il est inédit.

Vecteur de communication et ouvert par essence sur l’international, le club de la capitale va surfer sur cette dynamique pour capitaliser. Le cap est fixé - gagner - et la salle des trophées va le matérialiser. En seulement 8 ans, l’équipe masculine atteint le cap des 22 titres en août 2019 et se place dès lors en « pole position » des clubs les plus sacrés sur la scène nationale.

De 2014 à 2016, la « dream team » parisienne s’octroie même un deuxième quadruplé de rang dans l’Hexagone, une performance inégalée dans les 5 championnats majeurs européens.

A tous les étages, cette soif de titres est palpable, patente. Les féminines, vainqueurs de la Coupe de France 2018, ont tutoyé le rêve continental par deux fois, atteignant la finale de Champions League en 2015 et 2017. Sur le parquet et à 7 contre 7, le constat est semblable : patrons du handball à la française, les Parisiens veulent dupliquer cette hégémonie dans la plus prestigieuse des compétitions.

Les « Experts » du Paris Saint-Germain connaissent sur le bout des ongles la voie à tracer : elle passe par Cologne - le temple de la discipline - qui sacre chaque année le cador européen, au terme d’un Final 4 de l’EHF Champions League de toutes les démesures. En habitué des lieux, Paris voudra y faire définitivement briller ses couleurs domestiques.

Passion parisienne

Oui, Paris c’est cela : d'immenses champions sur les terrains poussés par une passion sans limite. Chiffres à l’appui, l’attrait du phénomène va croissant. En tribunes d’abord, la cote d’amour se mesure à travers le nombre d’abonnés au Parc, plus de 30 000 par saison.

Au-delà de ses fidèles, l’écrin parisien flirte surtout sur la même période avec les 96% de taux de remplissage, tout simplement une référence. Sur la toile également, le Paris Saint-Germain fait le plein, avec des millions de fans à deux chiffres (73 millions cumulés, recensés en juin 2019 par exemple), s’installant durablement dans le top 10 des franchises mondiales de sport ! Avec 89% d’internautes investis dans la communauté en dehors des frontières (ratio enregistré à l’aube de la saison 2019-2020), Paris signe au passage son accession dans le gotha planétaire avec une connotation globale.

L'entreprise comme la marque sont valorisées au printemps 2017 à hauteur du symbolique milliard de dollars, par KPMG et Brand Finance, affichant au delà du chiffre d’affaires et des revenus grimpant en flèches, une dynamique forte qui inscrit le projet sur le long terme.

Club engagé

Une étiquette viscéralement attachée à son savoir-faire maison, en matière de formation notamment, le club prônant l’intégration de ses jeunes talents du cru en équipe première, à l’image des Mamadou Sakho d'hier, des Colin Dagba d'aujourd'hui et des pépites de demain. Une institution engagée sur son territoire aussi, consciente et soucieuse de son rôle en matière de progrès social.

Paris, c’est donc 5 lettres lourdes de sens. Un club phare, responsable et engagé, voué à susciter des vocations, à transcender des émotions. Parisien de naissance ou d’adoption, Français ou étranger, d’Occident ou d’Orient, un seuil trait d’union socle notre identité : la passion. Qui bat 365 jours par an nous concernant.