Habi Magassa : « Des années que j’en rêvais »

Médaillée de bronze continentale en -78kg, la championne de France juniors 2020 repart de Croatie avec sa première médaille internationale, au terme d’une journée où les sensations n’étaient pourtant pas au rendez-vous.

« Honnêtement, je suis très mitigée sur ma journée. Cela a été horrible au niveau des sensations. Si je me sentais bien lors de l’échauffement, dès mon premier combat, j’ai senti que le manque d’entraînement (elle n’avait repris le judo que depuis quinze jours, NDLR) allait m’handicaper toute la journée. Je me suis très peu engagée. Et comme c’était ma première participation, j’ai aussi un peu trop sacralisé l’évènement. Je me suis donc focalisée sur l’idée de ne pas faire de faute et d’essayer d’être la plus opportuniste possible, comme lors de mon combat pour le bronze, où je marque un waza-ari (valeur intermédiaire, NDLR) assez rapidement.

Habi Magassa (novembre 2020) 4

Après une nuit de repos, je relativise un peu en me disant que j’ai gagné mes combats, que je n’ai rien volé. En tout cas, je connais d’ores et déjà mon prochain axe de travail : l’engagement ! Comme je ne suis encore qu’en deuxième année de juniors, je vais tout faire pour disputer à nouveau ces championnats l’année prochaine pour, cette fois-ci, ramener le titre. »