Uwe Gensheimer : « Tous les ballons compteront »

Découvrez la suite de notre interview avec Uwe Gensheimer, dans laquelle l’ailier gauche du Paris Saint-Germain Handball s’exprime longuement sur le quart de finale de Velux EHF Champions League. Les Rouge et Bleu affronteront Kielce les 27 avril (en Pologne) et 5 mai (à Paris).

Psg.fr : A quel type de match t’attends-tu face à Kielce, après l’avoir déjà rencontré l’année dernière ?
Uwe Gensheimer : Nous avions fait une très belle première période là-bas, certainement l’une des plus belles de l’histoire du club (30’ : 10-22). A l’inverse, ça avait été très compliqué pour eux. Mais il n’y a pas de match facile en quart de finale de Ligue des Champions ! Leur équipe est un peu différente de celle que nous avons affrontée la saison passée.

Penses-tu que les Polonais auront un esprit de revanche ?
Ils seront très motivés ! Ils vont vouloir montrer à leur public qu’ils sont mieux que l’année dernière. De notre côté, il faudra jouer avec une grande intensité dans chaque situation. Tous les ballons peuvent compter à la fin. Pour nous, le seul objectif, c’est de se qualifier pour le Final4.

Seuls Veszprém et Kiel ont réussi à s’y qualifier quatre fois consécutivement et vous avez l’occasion de les rejoindre. Que cela évoque-t-il pour toi ?
C’est une statistique qui prouve que le club est l’un des plus grands du monde. Mais pour affirmer ça, il faudra s’y imposer.

Raul Gonzalez et Talant Dujshebaev (entraîneur de Kielce) se connaissent très bien. Le style de jeu que vous avez, depuis cette saison, se rapproche-t-il plus de celui de Kielce ?
Ce qui est sûr, c’est que ce sera un beau duel d’entraîneurs ! Ça fait quelques années que Raul a prouvé qu’il avait trouvé son propre style. Ils ne se ressemblent donc plus beaucoup. Mais on connaît l'histoire commune de ces deux entraîneurs, ça sera très intéressant.

Retrouvez la première partie de notre interview avec Uwe Gensheimer, en vidéo.

(Crédits : TeamPics/PSG)