PSG Handball - Zaporozhye : l’avant-match

Déjà assuré de terminer en tête du groupe B de la Velux EHF Champions League, le Paris Saint-Germain Handball clôture sa phase de poules, dimanche après-midi. Il va tenter de terminer en beauté au Stade Pierre de Coubertin, face à une surprenante équipe de Zaporozhye.

Deux formations qualifiée
Zaporozhye a d’ores et déjà assuré sa qualification pour les huitièmes de finale de la compétition, depuis son large succès contre Skjern (33-23), lors de la dernière journée. Les Ukrainiens sont actuellement cinquièmes et pourraient donc recroiser la route des Rouge et Bleu, en cas de victoire lors des prochains tours. Pour rappel, le club de la capitale est assuré de terminer en tête de la poule depuis la semaine passée. Il est donc qualifié pour les quart de finale et affrontera le vainqueur de l’opposition entre le cinquième du groupe B (Zaporozhye ou Zagreb) et le quatrième du groupe A (Kielce ou Rhein Neckar-Löwen).

La belle campagne de Pukhouski
Une qualification qui n’a rien à avoir avec le hasard, tant le Motor a brillé durant cette phase de poules. Il a réussi quelques bons résultats, à l’image de sa victoire contre Flensbourg (28-26), face à Celje (36-27) ou encore à Nantes (23-27). Cela ne serait pas possible sans un très bon buteur. Heureusement pour eux, les Ukrainiens en ont un excellent, en la personne de Barys Pukhouski. Avec ses 75 réalisations, le demi-centre biélorusse n’est autre que le deuxième meilleur marqueur de la compétition. Il a par exemple fait très mal aux défenses du H et des Flenburgers avec 8 et 9 unités.

Retour sur le match aller
Lors du match d’ouverture, les hommes de Raul Gonzalez avaient réussi à contenir Pukhouski, qui n’avait trouvé le chemin des filets qu’à cinq reprises. Il s’agissait alors du premier match dans les poules hautes dans l’histoire du club de Zaporozhye. Malgré une belle opposition, ce sont les Parisiens qui étaient sortis vainqueurs de ce duel (29-35), permettant à notre formation de parfaitement démarrer son épopée européenne. Au rayon des belles performances, on se souvient du 8 sur 14 de Nedim Remili, mais aussi de la prestation XXL de Thierry Omeyer. En plus de ses 12 parades, notre dernier rempart s’était offert un triplé.

Nos statistiques en quelques chiffres
Trois tirs gagnants qui participent à l’activité offensive de l’attaque qui disposent de la deuxième ligne offensive la plus prolifique de la Ligue des Champions, avec 424 buts inscrits en 13 rencontres. Pour l’instant, seul Barcelone fait mieux avec ses 456 réalisations. Mais la force parisienne réside aussi dans sa défense. Depuis le début de la compétition, l’arrière-garde des Rouge et Bleu n’a vu ses filets trembler qu’à 360 reprises. Là encore, il n’y a qu’une seule équipe qui est plus performante dans ce domaine parmi les deux premiers groupes. Ils s’agit de Veszprém (347).

Pour suivre le match (coup d’envoi à 17h)

• Télévision : beIN SPORTS 3

• Au Stade Pierre de Coubertin : en prenant vos places sur notre site officiel
• Live tweet : notre page officielle

(Crédits : TeamPics/PSG)