PSG Handball - Celje : les 5 infos

L’objectif du Paris Saint-Germain Handball est clair : se qualifier pour les quarts de finale de l’EHF Champions League. Pour cela, ils devront confirmer, jeudi soir au Stade Pierre de Coubertin, leur victoire ramenée de Slovénie et de Celje, la semaine passée (24-37).

1 - Retour sur le match aller
Jeudi dernier, les Parisiens se sont rendus en Slovénie pour y disputer leur huitième de finale aller. La partie a été parfaitement maîtrisée par les hommes de Raul Gonzalez qui ont pris les devants dès le début de la rencontre (7’ : 3-7) pour mener tout au long de la rencontre. A la pause, ils avaient déjà pris un avantage conséquent (30’ : 11-21). Mais, conscients que dans cette compétition tout peut arriver, ils s’étaient employés pour encore accentuer leur avance lors des 30 dernières minutes (24-37), et ainsi se mettre dans une position plus confortable avant le retour, à Coubertin.

2 - Une place en quart
Larges vainqueurs du match aller, les Rouge et Bleu sont donc en ballotage très favorable pour valider leur billet pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Pour ne pas voir notre équipe au prochain tour, il faudrait qu’elle s’incline d’au moins 14 buts d’écart, ou de 13, à condition que les Slovènes en inscrivent plus de 37. En cas d’égalité sur les deux rencontres, les deux équipes se dirigeraient vers les prolongations. Tout autre résultat qualifierait le Club de la capitale pour les quarts, un stade auquel il s’est toujours hissé depuis l’édition 2013-2014. Sa seule élimination en huitième remonte à 2006, avec une défaite contre Kiel. Ce sont justement les Allemands que Paris pourrait avoir comme prochain adversaire (Kiel s’est défait de Szeged, 28-33, en Hongrie à l’aller).

3 - Les dangers offensifs
Malgré la belle prestation défensive des Parisiens (voir ci-dessous), deux joueurs de Celje se sont montrés particulièrement efficaces. Il s’agit de Ziga Mlakar et Arsenije Dragasevic, qui ont terminé la partie avec six réalisations chacun, sur leurs dix tentatives. Le premier nommé n’est autre que le meilleur buteur de son équipe dans la compétition avec désormais 45 unités. Agé de 30 ans, l’international slovène fait partie des joueurs les plus expérimentés d’un effectif dont la moyenne d’âge s’élève à 22 ans. Dragasevic en a seulement 18 et a déjà marqué à 18 reprises, pour sa première saison en Ligue des Champions.

 

4 - Paris efficace
La très belle prestation des Rouge et Bleu en Slovénie se retrouve également dans les chiffres. Défensivement, Vincent Gérard s’est montré à son avantage en stoppant 13 des 37 tentatives adverses. Il a fini le match avec 37% d’arrêts, dont un dans le Top Arrêts de la semaine. D’ailleurs, seulement 50% des tirs slovènes se sont terminés par un but (24 sur 48). De l’autre côté du terrain, Dylan Nahi a poursuivi sa montée en puissance en marquant dix fois, parfois de manière spectaculaire, à l’image de sa sublime roucoulette qui a pris place parmi les cinq plus belles réalisations des huitièmes de finale aller (ainsi qu'une nomination au poste de meilleur ailier gauche).

5 - Pour suivre le match (coup d’envoi à 20h45) :
• Télévision : Eurosport Player
• Au Stade Pierre de Coubertin : huis-clos
• Live tweet : notre page officielle

(Crédits : J.Azouze/PSG)