Paris pris au piège à Veszprém

Handball

Jeudi, le Paris Saint-Germain Handball retrouvait les joutes européennes ! Pour cette première sortie en EHF Champions League, les Rouge et Bleu n’ont pas fait les choses à moitié, puisqu’ils se rendaient sur le terrain des Hongrois de Vespzrém. Avant la rencontre, les deux formations se connaissaient déjà parfaitement ! Il s’agissait en effet de leur treizième confrontation directe dans cette compétition (sept victoires, un nul et quatre revers pour Paris).

La rencontre démarre sur un gros rythme ! Les filets ne cessent de trembler, parfois avec la manière, à l’image du joli chabala de Nikola Karabatic (3’ : 2-3), ou de la roucoulette de Yahia Khaled Mahmoud Fathy Omar (6’ : 4-4). Le combat est d’entrée très serré et même lorsque notre équipe prend deux longueurs d’avance (7’ : 4-6), les locaux rééquilibrent immédiatement les débats (8’ : 6-6). La réciproque est également valable.

Après les buteurs, c’est au tour des deux gardiens, Rodrigo Corrales et Vincent Gérard (anciens partenaires sous les couleurs parisiennes), de se rendre coup pour coup. Les minutes passent et l’écart n’évolue plus (14’ : 8-8). Aucune équipe ne parvient à se détacher. Dès que la première marque, l’autre égalise. Elles s’imitent également dans les échecs (20’ : 11-11).

C’est au tour de Veszprém d’avoir la possibilité de s’envoler. Mais un jet de 7m repoussé par Yann Genty et une contre-attaque de Mathieu Grébille viennent contrarier leurs plans (23’ : 12-12). Les Rouge et Bleu en profitent pour renverser la situation. Dainis Kristopans et Benoît Kounkoud permettent à leur formation de repasser à +2 (26’ : 12-14). Le temps-mort hongrois n’y change rien, la défense parisienne a haussé le ton ! A la pause, après une dernière réalisation de Luc Steins au buzzer, les hommes de Raul Gonzalez mènent de quatre unités.

Le retour des vestiaires est dans un premier temps plus délicat. Notre équipe est réduite à cinq et les Hongrois refont une partie de leur retard (33’ : 15-17). Après une nouvelle supériorité numérique, ils reviennent même à un but (36’ : 18-19). Yann s’emploie alors pour réaliser quelques parades, dont une magnifique à bout portant devant Adrian Sipos ainsi qu’un penalty repoussé devant Petar Nenadic, et les Parisiens reprennent de l’air (38’ : 18-21)

Le Club de la capitale gère parfaitement son second acte et est toujours en ballottage favorable à l’approche du money-time (43’ : 20-24). Mais tout peut aller très vite : quelques attaques manquées, des buts encaissés et le suspens est relancé (46’ : 23-24). Notre équipe domine toujours mais se retrouve désormais dans le viseur de son adversaire (49’ : 24-26). La fin de rencontre s’annonce irrespirable (50’ : 25-26).

Les dix dernières minutes commencent mal… Poussé par son public, Veszprém profite de sa bonne phase pour prendre les devants (51’ : 27-26). La réussite a changé de côté et ce sont maintenant les Hongrois qui ont la main mise sur la partie (53’ : 28-26). Paris revient par l’intermédiaire de Niko et d’une sublime roucoulette de Dainis (54’ : 28-28), mais doit tout même s’incliner dans les tous derniers instants. Malgré un joli combat, nos joueurs débutent leur campagne européenne avec une défaite. Rendez-vous dimanche, pour la 2ème journée de Liqui Moly StarLigue, face à Toulouse, puis jeudi, face à Bucarest, au Stade Pierre de Coubertin.

 

Les réactions de Luka Karabatic, Luc Steins et Jesus Gonzalez :

 

(Crédits : J.Azouze/PSG)