Luka Karabatic : « toujours compliqué là-bas »

Dimanche après-midi, le Paris Saint-Germain Handball se déplace à Celje pour le compte de la 11ème journée de Velux EHF Champions League. Notre capitaine, Luka Karabatic, nous a dit quelques mots sur la rencontre et sur la forme actuelle des Rouge et Bleu.

Psg.fr : Comment s’est passé la période de janvier, pour toi qui es resté à Paris ?
Luka Karabatic : Les joueurs qui sont restés ont bien travaillé physiquement. Tous les internationaux sont contents de retrouver Coubertin et la très bonne ambiance de l’équipe. On a hâte d’attaquer la deuxième partie de saison où il va y avoir des titres à aller chercher.

/media/95773/_g1a9509.jpg

Dimanche, vous retrouvez la Ligue des Champions. Que penses-tu de votre adversaire, Celje ?
C’est une équipe qui ne joue pas les premières places de la poule. Mais elle est très jeune et est capable de faire de belles choses, notamment chez elle… C’est toujours compliqué de jouer là-bas, surtout après une seule de semaine de préparation avec le groupe au complet.

Après cette longue trêve, vous êtes sur vos gardes ?
Il faut être vigilant et attentif. On sait que dans le handball ça peut aller très vite. Nous avons fait une bonne première partie de saison, mais il s’est passé beaucoup de temps depuis. Ça rabat un peu les cartes… Il faut réenclencher la machine !

L’objectif est maintenant d’aller chercher la deuxième place de la poule ?
En perdant chez nous contre Barcelone, on a forcément hypothéqué nos chances de terminer en tête. On ne sait jamais ce qu’il peut se passer, mais la deuxième place semble la plus réaliste, même si elle va être aussi compliquée. Szeged joue très bien depuis plusieurs saisons et a les qualités pour finir à cette place. Ça sera une belle bataille. Le match que nous disputerons en Hongrie sera sans doute déterminant.

/media/95778/_ag22236.jpg

Selon toi, quels sont les ingrédients qui ont manqué à l’équipe pour aller au Final4 la saison passée ?
Ce qui nous a manqué, c’est 10/15 minutes à Kielce. On s’est fait dominer et derrière, on a traîné ça… Tout le reste était de très bonne qualités pendant toute la compétition. Il ne faut donc pas changer grand chose. Il faut juste limiter ces temps faibles dans les moments plus difficiles…

Maintenant que le Super Bowl est passé, comment vas-tu occuper tes dimanches soir ?
Je n’ai pas eu le temps de me poser la question (rires). A la maison, ma femme et ma fille seront contentes. Moi je suis un peu triste, mais la NFL ne dure que trois mois et c’est ce qui fait son charme.

Qu’est-ce qui te plaît dans ce sport ?
Il est très complet ! C’est un sport de ballon et de lancer, qui peut s’apparenter un peu au handball. Avec le show qu’il y a autour, c’est vraiment un monde à part. C’est très beau à regarder.

Quel joueur de l’équipe aurait pu devenir footballeur américain ?
On rigole souvent en parlant de Dylan (Nahi) qui est très fort physiquement. C’est une machine et je pense qu’il aurait été très bon. Mais il est très bien au hand aussi (rires) !

Retrouvez la première partie de notre interview avec Luka Karabatic, en vidéo.

(Crédits : TeamPics/PSG)