Les résultats des internationaux

La semaine dernière, le Paris Saint-Germain Handball n’était pas sur les terrains, pour cause de trêve internationale. Mais plusieurs de ses joueurs ont tout de même pris part à des rencontres, à l’occasion des qualifications à l’Euro 2020 et de matches amicaux.

France :
Sèchement battus en milieu de semaine par le Portugal (33-27), à Guimaraes, les Bleus ont retrouvé des couleurs, dimanche après-midi, du côté du Rhénus de Strasbourg. Opposés une nouvelle fois aux Rouge et Vert, les Experts ont dominé leur sujet, malgré une première période poussive (16-15). Dans les 30 dernières minutes, bien emmenés par leurs Parisiens, Luka Karabatic (un but), Nikola Karabatic (5) et Nedim Remili (7), les hommes de Didier Dinart ont finalement pris le meilleur sur la double confrontation (33-24). Ils occupent ainsi la tête du groupe 6, où figurent également la Roumanie et la Lituanie.

Allemagne :
Dans le groupe 1, on retrouve l’Allemagne d’Uwe Gensheimer. A deux journées du terme, notre ailier gauche et sa sélection ont d’ores et déjà validé leur billet pour l’Euro 2020. Une qualification acquise, grâce à leurs deux victoires acquises face à la Pologne. Mercredi, à Gliwice, la Mannschaft s’est imposée avec la manière (18-26), grâce notamment à un excellent Uwe, buteur à 9 reprises. Samedi, notre joueur a fait encore mieux, puisqu’il a trouvé le chemin des filets polonais à 10 reprises, étant, au passage, à nouveau l’un des grands artisans du succès allemand (29-24). Au mois de juin, face à l’Israël, les vainqueurs de l’édition 2016 tenteront de conforter leur première place de la poule.

Croatie :
Luka Stepancic défendait quant à lui les couleurs de la Croatie, à l’occasion d’une double confrontation face à la Serbie. Notre arrière droit et ses coéquipiers ont assuré l’essentiel, puisqu’à deux journées du terme, ils pointent en tête du groupe 2. Pourtant, la tâche ne fut pas facile dans ce derby des Balkans. A l’aller, Luka a d’ailleurs dû s’employer à trois reprises pour éviter à sa sélection de quitter Belgrade bredouille (25-25). Au retour, la victoire croate n’a aucunement été contestée par les Serbes (27-23). Les Croates ont profité de ce succès pour assurer leur qualification, avant d'affronter la Suisse et la Belgique, en juin.

Danemark :
Nos deux néo-champions du monde, Henrik Toft Hansen et Mikkel Hansen, ont connu leur premier couac depuis le titre glané en janvier. En effet, ils ont chuté, mercredi, face à une valeureuse sélection du Monténégro. Malgré les 8 réalisations de Mikki et le doublé d’Henrik, les Scandinaves se sont inclinés d’une unité au Centre Sportif Moraca (32-31). A l’image des Français, ils ont corrigé le tir, trois jours plus tard, à l’occasion du match retour (37-26). Un nul face à l’Ukraine, en juin, leur permettra d’être officiellement qualifiés pour le Championnat d’Europe, avant de clôturer cette phase de poules contre les Îles Féroés.

Les qualifiés :
Enfin, les sélections assurées d’être à l’Euro sans passer par les qualifications, étaient également sur les terrains, lors de leur troisième et quatrième matches d’un mini-tournoi. Parmi elles, figurent la Norvège (pays organisateur) de Sander Sagosen, la Suède (pays organisateur) avec Kim Ekdahl du Rietz et l’Espagne (championne d’Europe en titre) et Rodrigo Corrales (Viran Morros est resté au repos). Le double derby scandinave a tourné à l’avantage des Norvégiens, grâce notamment à 10 buts de Sander (35-26 ; 27-33). De son côté, la Roja a d’abord été surprise par l’Autriche (29-28), avant de se reprendre, dimanche (35-31). Les Norvégiens sont en tête, suivis par l'Espagne, la Suède et l'Autrice.

(Crédits : S.Pillaud/FFHandball)