Une bonne habitude

Equipe première

Les faits marquants à la loupe :

Le Parc et ses fidèles attendaient une réponse, à l’occasion de cette grand-messe du football à la française. Les apôtres d’intensité ont été servis. Le peuple parisien peut l’attester : oui, cette 25e victoire en championnat cette saison - la 15e de suite en L1 à la maison - revêt une saveur toute particulière.

Comme le veut la légende, ce Classique fut électrique. Rapidement, Balotelli branche le courant, en obligeant Areola à se coucher (2e). La réplique est signée Meunier, d’un missile qui prenait la direction de la lucarne, mais Mandanda s’emploie (22e). Alors que le onze parisien pousse clairement le voltage, un double incident court-circuite l’élan : blessés, Dani Alves (31e) puis Meunier (33e) doivent céder leur place… Finalement, c’est la défense olympienne qui disjoncte sur le fil, lorsque Di Maria sert Mbappé dans le bon tempo, qui croise devant Mandanda (1-0, 45e+2) ! Cette pépite, c’est décidément de la dynamite, puisque l’international tricolore (26 buts en L1), a fait parler la poudre sur ses 6 derniers matches en L1 (une première dans sa carrière), et accessoirement à l’occasion des 3 derniers duels face à l’OM…

La pause est consommée, 27 secondes passent, et puis Germain, vient rafraîchir l’atmosphère, en égalisant (1-1, 46e). Pas le temps de cogiter, puisque Di Maria réajuste les débats, en trouvant un angle impossible, après un relais avec Kehrer (2-1, 55e) ! Mieux : Fideo poursuit son show, d’abord en étant instigateur de l’expulsion de Mandanda (61e), puis en nettoyant la lucarne, sur un coup-franc délicieux, des 28 mètres (3-1, 66e) !

L’Argentin vient de plier ce Classique, Marseille courbe l’échine et s’en remettra même à un réflexe de Pelé face à Mbappé sur penalty (90e+4), pour ne pas voir l’addition s’alourdir. Au classement, l’écart avec Lille, lui, s’épaissit (20 unités). Sous nos yeux, une autre tendance lourde s’est dégagée : ce soir, nos ambassadeurs ont fait honneur à leurs couleurs.

Un Parisien dans le match : Angel Di Maria

Dribbleur, passeur, double buteur : Fideo s’est mué en bourreau ! L’international argentin a d’abord gratifié le Parc d’une sublime aile de pigeon, pour mettre sur orbite Mbappé (45e+2). Ensuite, son pied gauche a téléguidé deux bijoux dans les petits filets opposés. Comme à Dijon mardi, Di Maria a été buteur et passeur décisif dans le même match pour la 3e fois en championnat en 2019. Aucun autre joueur ne peut en dire autant… dans les cinq grands championnats européens.

Le mot : Classique

C’est chronique : le Paris Saint-Germain a porté sa série d’invincibilité à 19 rencontres face à l’OM. Classique, depuis 2011. Comme sur 14 de leurs 15 derniers duels face aux Phocéens en L1, les Rouge et Bleu ont marqué 2 buts ou plus. Classique, en championnat. Enfin, les Champions de France se sont adjugés leur 8e victoire sur les 9 dernières réceptions de l’OM. Classique, dans la capitale.

Dans le viseur :

Après 18 matches disputés depuis début janvier, les marathoniens parisiens vont cette fois souffler. Ce soir s’ouvre une quinzaine internationale, qui mobilisera une bonne partie de l’effectif. Après cette parenthèse en sélections, les Champions de France retrouveront la compétition le 31 mars, à Toulouse (14e de L1). Dans la Ville Rose, il sera question de franchir un nouvel obstacle, sur la route du titre. Qui semble de moins en moins sinueuse.