Une affaire de penalties

Equipe première

Le contexte :
Après avoir éliminé conjointement un club pontivyen en Coupe de France, Parisiens et Guingampais se retrouvaient donc au Parc. Le leader de L1 face à la lanterne rouge ? Non, pas question de grand écart ce soir, mais bien de 90 minutes destinées à propulser les Parisiens vers les demi-finales de la Coupe de la Ligue pour la 6e édition consécutive. Prudence toutefois : Guingamp voyageait avec des arguments, après s’être qualifié lors de 4 de ses 5 derniers déplacements dans l’épreuve…

Les faits marquants à la loupe :
Ce baptême du feu au Parc en 2019 a accouché d’un véritable coup de tonnerre… breton. Poussé dans ses retranchements 97 minutes durant quasiment, l’En Avant a brisé l’élan parisien en Coupes nationales. Pourtant, ce soir, la tournure des évènements n’appelait pas à pareil dénouement. Mais, ça, c’était avant de basculer dans l’irrationnel…

Illustration : d’entrée, Mbappé de volée effleure le poteau droit de Johnsson (3e) ! Le premier quart d’heure est de la même teneur, à savoir sous contrôle (80% de possession). Toujours en une touche de balle, Diaby frôle le même montant, sur une ouverture de Neymar Jr (21e). Di Maria, après un numéro, ne cadre pas du pied droit (28e) et Mbappé ne peut couper la trajectoire au second poteau, avant le repos (43e). Touché dans un choc avec Johnsson (45e), l’international français rentrera au vestiaire sonné. Le Parc, de son côté, n’a pas été assommé de frappes cadrées (aucune en 45 minutes)…

Lancé à la pause (comme Verratti), Cavani mettra 55 secondes à se distinguer, obligeant Johnsson à la parade (46e). Une attaque-défense se joue sous nos yeux… qui ne vont pas tarder à définitivement s’écarquiller. D’abord, le Parc assiste à un premier tournant, en voyant Thuram manquer son (premier) penalty (61e)… et Neymar Jr ouvrir le score dans la continuité, en marquant son premier but de la tête sous le maillot parisien (1-0, 63e) ! 3 minutes plus tard, Cavani aura même le ballon du break au bout du pied (66e), mais, il y a un (double) mais…

Après intervention du VAR, l’EAG obtient un second penalty, transformé par Ngbakoto (1-1, 81e). Jamais deux sans trois : malheureusement l’adage se confirme dans le money time, et cette fois, Thuram ne tremble pas dans cet exercice face à Areola (1-2, 90e+3). 30 minutes, 3 penalties : voici donc la fameuse recette pour mettre un terme à une incroyable série.

Le mot : Anomalie
Après 44 succès de rang et une invincibilité remontant à… 5 ans (janvier 2014, en Coupe de France) en Coupes nationales, le Paris Saint-Germain a donc subi un accroc. Autre constat éloquent : ce soir, Guingamp a été le premier à contester l’hégémonie parisienne en Coupe de la Ligue, depuis… novembre 2012. Une éternité.

Dans le viseur :
Après un début 2019 100% Coupes, les Parisiens renoueront avec la L1 dès samedi (17h), à Amiens (17e). A La Licorne, les Rouge et Bleu viseront une 16e victoire en championnat… pour atteindre (déjà) les 50 points. Pas le temps de cogiter, pour rebondir il faudra emmagasiner !