Reprise réussie !

Equipe première

Le contexte :
Au lendemain du succès du dauphin lillois (3-1, à Caen), l’heure de la reprise sonnait pour le leader parisien, qui « montait » à la Licorne pour empocher un 7e succès en 9 déplacements en L1. Lancé dans une opération maintien, Amiens (dominé 5-0 à l’aller) n’avait gagné de son côté aucun de ses 4 derniers matches à domicile en L1…

Les faits marquants à la loupe :
D’abord, un air de déjà-vu. Un bloc adverse cramponné devant sa surface, une formation qui ne dépasse qu’épisodiquement la ligne médiane : inévitablement, l’opposition amiénoise nous ramène 3 jours auparavant, à la jurisprudence Guingamp. Comme face aux Bretons, le club de la capitale est tenu en échec à la pause (0-0), la faute à un véritable casse-tête pour percer cette défense… et à un Gurtner très inspiré. Un réflexe du pied face à Draxler (8e), une intervention au sol sur une frappe de Mbappé (16e) ou encore un tir de Di Maria claqué sous sa barre : le portier amiénois a maintenu les siens à flot au repos. Areola a quant à lui été alerté une fois, empêchant Gnahore de réaliser le hold-up, aux 6 mètres (45e).

Finalement, les Parisiens vont trouver la clé du coffre-fort. Ironie du sport après la soirée vécue mercredi, ce sera… sur penalty, par Cavani (0-1, 57e) ! Amiens accuse le coup, d’autant qu’Adenou est expulsé, après s’être fait griller la politesse par Mbappé (66e). Et la L1 le sait : le sprinteur se mue (très) régulièrement en buteur, puisque Kylian, servi par Cavani, ira inscrire « himself » le but du break (0-2, 70e) ! Le Paris Saint-Germain vient de prendre le large, Mbappé aussi, lui qui reprend les commandes au classement des buteurs, devant le Lillois Pepe (14e but en 13 matches) ! Juste avant d’être ovationné par La Licorne au moment de sortir (80e), le prodige parisien aura assisté aux premières loges à la 2e réalisation en L1 de Marquinhos, buteur comme à l’aller face à Amiens (0-3, 79e) ! Pour la première fois depuis mi-novembre (à Monaco, 4-0), le Paris Saint-Germain a inscrit 3 buts dans un match de L1. Un très sérieux indicateur…

Un Parisien dans le match : Edinson Cavani
Evidemment, ce ne pouvait être qu’Edi ! Premier buteur parisien en L1 en 2019, El Matador a fait fort, en inscrivant 6 des 12 derniers buts du club de la capitale en L1. Après avoir signé son 11e but en championnat, Cavagol s’est aussi adjugé sa première passe décisive de la saison en L1. Oui, le réalisme rime aussi avec altruisme.

Le mot : Penalty
C’était décidément le thème de la semaine… Au moment de prendre Gurtner à contre-pied (57e), Cavani a fait parler son sang-froid dans cet exercice, en inscrivant son 23e penalty sous le maillot parisien, en 27 tentatives (toutes compétitions confondues). Face à Amiens donc… l’équipe ayant encaissé le plus de penalties en L1 cette saison (6).

Dans le viseur :
Les Rouge et Bleu disposeront d’une semaine complète pour préparer leur prochaine échéance… face à une vieille connaissance. Samedi prochain (21e journée, 17h), le club de la capitale recevra Guingamp (la lanterne rouge), pour un remake du dernier quart de finale de Coupe de la Ligue. En L1, le Paris Saint-Germain visera un 10/10 au Parc. La motivation, elle aussi, devrait atteindre des sommets…