Rennes-Paris : Le geste technique de Marquinhos