Paris se sort du piège montpelliérain

Equipe première

Trois jours après leur victoire face à Nantes, les Parisiens se déplacent à Montpellier. Les hommes de Thomas Tuchel débutent ce match avec la possession de balle et un jeu très fluide vers l’avant, mais se trouvent face à une équipe montpelliéraine regroupée dans sa partie de terrain et très agressive sur le porteur du ballon. La première occasion parisienne est signée Pablo Sarabia qui déclenche une frappe à l’entrée de la surface qui ne passe pas loin du but héraultais (27e). L’agressivité des Montpelliérains casse le rythme du match mais permet à Paris de se créer de bonnes situations sur coup de pied arrêté. Neymar se charge d’un coup franc excentré dans le couloir gauche qui n’est pas loin de surprendre la vigilance de Rulli (30e). Le Brésilien est en jambes et prend le jeu a son compte. Mais ce sont les Montpelliérains qui vont ouvrir le score. Sur un corner tiré par Savanier, Congré plonge au premier poteau et décroise sa tête, et Paredes dévie le ballon au fond de ses filets (0-1, 41e).

Au retour des vestiaires, Paris hausse son niveau de jeu et se projette de plus en plus vers le but montpelliérain. L’excès d’engagement des Héraultais est finalement sanctionné par un carton rouge pour Pedro Mendes (72e). Sur le coup-franc qui suit, Neymar dépose dans le ballon dans la lucarne de Rulli (1-1, 74e). Les Parisiens déroulent et impressionnent, Neymar, dans tous les bons coups ce soir, décale Mbappé. L’international français élimine Souquet et décroche un tir imparable vers le petit filet opposé (1-2, 76e). Paris se crée alors de nombreuses occasions dangereuses et Neymar trouve le poteau, encore sur un coup-franc exceptionnel qui méritait un autre sort. Les hommes de Thomas Tuchel tuent définitivement le match sur le troisième coup de génie de la soirée signé Icardi, qui déclenche une superbe demi-volée bien servi par Mbappé(1-3, 81e). Paris a fait la différence en sept minutes grâce à son trio magique et réalise une semaine parfaite en empochant six points sur six.

Un Parisien dans le match : Thiago Silva

"O Monstro" disputait cet après-midi son 300e match sous le maillot parisien. Il est désormais le septième joueur le plus capé de l'histoire du club de la capitale. Un chiffre qui écrit encore un peu plus la légende du capitaine au Paris Saint-Germain.