Rendez-vous au Parc !

Dans un sommet vécu en apnée, Paris a regardé le Real les yeux dans les yeux… avant un passage à vide, dans le moneytime. Ultra-efficace, le Real a pris une option sur la qualification, au Bernabeu (3-1).

LE FILM DU MATCH : POURTANT, PARIS A EU DU RÉPONDANT…
Ce soir, le monde entier braquait ses regards sur Bernabeu. Les épicuriens du Paris Saint-Germain, eux, n’avaient d’yeux que pour les Rouge et Bleu. Des yeux de Chimène d’abord… avant que le Real ne vienne contrarier les plans parisiens.
Un choc entre ténors ça part très fort, en témoigne cette première frappe de Ronaldo (3e). Du tac au tac, Berchiche répond à l’électricité Merengue en frôlant le cadre, d’un tir croisé (7e). Comme convenu, on assiste à un véritable bras de fer dans cette première demi-heure, qui voit le PSG prendre la mesure au fil des minutes. Consistant défensivement, et barricadé par un Areola taille patron devant Ronaldo (28e), le onze parisien affiche également sa personnalité sur attaques placées. D’abord par Neymar Jr, qui bute sur Navas (30e). Après le génie, c’est ensuite un « Titi » qui entre en piste, pour transcender les 4000 fidèles parisiens présents dans la cathédrale madridiste. Suite à une accélération diabolique de Mbappé, Rabiot profite d’une mauvaise relance de la défense du Real pour ouvrir son pied droit et ajuster le portier madrilène (0-1, 33e) ! Servi par Ney, Cavani passe même à quelques centimètres de prolonger le frisson, mais son enchainement est détourné in extremis par Casemiro (38e) ! Bousculé techniquement, Madrid ne flanche pas et Areola doit de nouveau s’employer devant Benzema (43e)… avant un premier tournant et un penalty sifflé pour une faute peu évidente de Lo Celso sur Kroos (44e). Ronaldo n’en a cure et applique la sentence (1-1, 45e).

Rendez-vous au Parc !

Après le repos, ce combat des chefs nous tient en haleine. Aux fulgurances parisiennes de Mbappé (49e), Kimpembe (73e) ou encore Alves (77e) s’entremêlent des séquences madrilènes. Benzema (61e), ou encore Ronaldo (78e) ne trouvent pas non plus la faille. Pas encore du moins… Très discipliné, le PSG va passer par un trou d’air en 3 minutes. Ronaldo en profite d’abord en embuscade (2-1, 83e), imité par Marcelo dans la foulée (3-1, 86e). Terriblement cruel, au regard du visage affiché jusqu’alors par un Paris à la hauteur du défi.

Rendez-vous au Parc !

L’IMAGE : RABIOT, EN COSTAUD
Solide dans l’entrejeu et précieux en configuration offensive, Adrien Rabiot s’est déployé tous azimuts. Comme un symbole : deux ans après avoir trouvé le poteau sur cette même cage, l’enfant du club a cette fois tutoyé les étoiles, sur son premier but en Champions League cette saison (33e). Après le repos, sa volée instantanée méritait meilleure destinée (54e). A l’image de Paris finalement…

Rendez-vous au Parc !

LES ENSEIGNEMENTS :
Le club de la capitale a largement fait jeu égal avec son homologue madrilène. Mentalement parlant, les Parisiens n’ont jamais abdiqué, à l’image de deux ultimes chevauchées menées par Mbappé (88e) ou encore Ney (90e+3). Sauf que cette Saint-Valentin avait jeté son dévolu sur un Real en partie verni ce soir. Dans 3 semaines, un match retour attend le Parc, qui poussera vocalement pour amorcer une remontée. Animé aussi par un espoir : 33% des équipes qui ont perdu le match aller 1-3 en déplacement en Champions League ont fini par se qualifier. Alors, on y croit !