En champions !

Le Parc se préparait à la fête, les Parisiens y ont ajouté les paillettes ! Déchaîné et incontesté, le PSG a foudroyé Monaco (7-1) pour s’adjuger son 7e titre hexagonal ! En patron, en CHAMPION !

LE FILM DU MATCH : PARIS, AU 7e CIEL !
Détrôner le tenant du titre à la maison, c’était déjà exaltant. Alors y parvenir après une telle prestation, c’est tout bonnement estomaquant ! Dans ce choc, la passation de pouvoir s’est voulue absolue. Car tôt, très tôt, Paris a marché sur l’eau face à son dauphin. Il est 21h14 au Parc et un vent de folie s’empare de Paris. En 6 minuscules minutes, un scénario majuscule se dessine. Après un round d’observation, Lo Celso porte le premier uppercut, en ouvrant les festivités sur un service millimétré de Dani Alves (1-0, 14e) ! Homme de records (voir ci-dessous), El Matador breake illico presto d’une tête smashée (2-0, 17e). Deux gestes d’adresse, avant une caresse de Di Maria, qui avale l’espace sur une ouverture lumineuse de Cavani et lobe Subasic (3-0, 20e) ! Par trois fois, le Rocher monégasque s’est fissuré et Lo Celso poursuit le show, en coupant de la tête un centre au cordeau de Pastore (4-0, 27e). Sur ce premier doublé de l’Argentin en L1, le festin est à point : voilà la barre des 100 buts inscrits en championnat franchie, tout simplement unique en Europe !

En champions !

Groggy, l’ASM va tout de même actionner le mode sursaut, en réduisant l’écart par Rony Lopes, en embuscade (4-1, 38e). 4 tirs cadrés et autant de tentatives converties : le PSG vient de conjuguer ces 45 premières minutes au plus que parfait ! Après le repos, Areola s’emploie face à ce même Rony Lopes pour stopper net tout espoir azuréen (50e). Dynamiteur maison, Di Maria met même définitivement un terme aux illusions d’une frappe croisée (5-1, 59e) ! Jamais rassasié, El Fideo frôle même le triplé mais trouve le poteau (61e) avant de buter sur Subasic (74e). Sorti sous une standing ovation (75e), l’Argentin assistera depuis le banc au 6e but parisien, inscrit par… Falcao contre son camp, sur corner (6-1, 77e). Draxler bouclera finalement ce récital, pour sceller un succès monumental (7-1, 87e). Par KO, les hommes d’Emery viennent de signer le clap de fin de cette L1, après 33 épisodes seulement. Alors, après cette démonstration, place à la célébration !

En champions !

L’IMAGE : CAVANI, ÉNIÈME RECORD !
Symboliquement, il a parfaitement choisi son moment. Un soir de titre, face au virage Auteuil, Edi Cavani a donc marqué son 113e but en L1 avec Paris, pour enfiler un costume sur-mesure de co-meilleur buteur de l'histoire du club en championnat. En égalant Ibra sur cette 25e réalisation en L1 dans cet exercice, El Matador carbure décidément aux records !

En champions !

LES ENSEIGNEMENTS :
Soyons clairs : cette 17e victoire de rang à domicile en L1 restera comme le chef d’œuvre collectif de cette saison. 87 points cumulés et 68 buts empilés rien qu’à domicile : avec ce ratio, personne ne peut lutter. Monaco en a fait l’expérience : distancé de 17 longueurs, le club de la Principauté a cédé sa couronne ce soir à un PSG princier. 1986, 1994, 2013, 2014, 2015, 2016 et désormais 2018 : avec ce 7e sacre, Paris peut jubiler !