Toujours au sommet !

En déplacement jeudi soir à Orléans, pour y défier Saran, à l’occasion de la 5ème journée de Lidl StarLigue, le Paris Saint-Germain Handball a livré une superbe partie. Retour sur ce match parfaitement maîtrisé.

Un joli duel pour débuter

Dans un Palais des Sports qui a répondu présent, la partie démarre très fort et les buts s’enchaînent. Les gardiens des deux équipes sont réduits au rang de spectateurs. Si dans cette physionomie, ce sont les Loirétains qui mènent les débats, les Rouge et Bleu recollent à chaque fois rapidement grâce à Luka Stepancic (2’ : 1-1) ou à Nikola Karabatic (6’ : 4-4). La partie devient alors un peu plus brouillonne. Les poteaux viennent contrarier la réussite des buteurs, mais les débats restent équilibrés (11’ : 5-5).

Une première différence

Grâce à leur portier, Miroslav Kocic, les hommes de Fabien Courtial posent de nombreux problèmes à notre ligne offensive. Ils se procurent ainsi plusieurs balles de break, mais Titi répond également présent à l’image de sa magnifique double parade (16’ : 7-7). Les "locaux" usent de nombreuses cartouches, et finissent par le payer face au réalisme retrouvé de l’attaque parisienne, emmenée par Nedim Remili (18’ : 8-8) et par Mikkel Hansen. Le Danois fait passer, pour la première fois, son équipe en tête (19’ : 8-9).

Un récital avant le repos

Une fois devant, le club de la capitale ne lâche plus son avantage. Mieux : il le bonifie. Pendant plusieurs minutes, Rodrigo Corrales devient invincible et permet à ses coéquipiers de faire le trou. Que ce soit par l’intermédiaire d’un lob subtile d’Uwe Gensheimer (22’ : 9-11), ou d’un doublé de Luc Abalo (8 sur 8), l’addition ne cesse de se corser (25’ : 9-14). C’est encore une fois Lucio qui marque le dernier but parisien avant la pause et renvoie sa formation aux vestiaires avec une avance conséquente. 

Score mi-temps : 11-17

Un Paris spectacle

Les hommes de Zvonimir Serdarusic redémarrent très bien le second acte. Ce n’est pas Uwe qui fera dire le contraire ! L’international allemand signe d’entrée deux magnifiques roucoulettes (34’ : 13-19). Toute l’équipe se met ensuite au niveau technique et le spectacle est au rendez-vous. Pour preuves : le tir à la hanche surpuissant de Daniel Narcisse (35’ : 14-20), ou le chabala de l’inévitable Luc Abalo (36’ : 14-21). Rodrigo Corrales participe à la fête en remportant un face-à-face, et Paris s’envole au tableau d’affichage (41’ : 16-26).

Un faux rythme s’installe

Après cette reprise tonitruante des Rouge et Bleu, la partie perd un peu de sa superbe. Il faut le génie de Dylan Nahi pour apporter quelques lueurs à cette rencontre. Le jeune ailier gagne trois de ses duels avec Kocic, dont un en usant d’un magnifique lob (45’ : 16-30). Les Parisiens enclenchent ensuite le mode "kung-fu". Ainsi, les deux Luka combinent et Karabatic marque dans les airs (48’ : 17-31). C’est ensuite Benoît Kounkoud, désormais habitué de l’épreuve, qui réussit ce geste après une longue passe de Sander (52’ : 20-32).

Saran termine bien

En fin de match, Saran donne un sursaut d’orgueil à ses supporters. Si le sort de ce match est bel et bien scellé, Matthieu Drouhin et ses coéquipiers s’offrent un baroud d’honneur. L’écart se réduit sous les différents assauts de Japhet-Romuald Kolle (54’ : 22-33), ou d’Ibrahima Diaw (57’ : 26-35). C’est finalement Sander Sagosen qui inscrit le dernier but de la rencontre, en transformant un jet de 7 mètres, et met un point final à un succès bien mené.

Score final : 28-36

Après 20 premières minutes équilibrées, le Paris Saint-Germain Handball a accéléré le rythme et décroché une victoire logique. Deux nouveaux points qui lui permettent de revenir à hauteur de Montpellier, au sommet de la Lidl StarLigue.

Les buteurs parisiens :

Luc Abalo (8 buts), Uwe Gensheimer (7), Sander Sagosen (6), Mikkel Hansen, Dylan Nahi (3), Benoît Kounkoud, Daniel Narcisse (2), Luka Stepancic, Nedim Remili, Luka Karabatic, Nikola Karabatic (1).

Les gardiens parisiens :

Rodrigo Corrales : 7 sur 17 (41%)

Thierry Omeyer : 4 sur 22 (18%)

(Crédits : PSG)