Rodrigo élimine les Experts

Vendredi après-midi, l’équipe de France était confrontée à l’Espagne, à l’occasion de la première demi-finale de l’Euro 2018 à Zagreb. Le portier Parisien, Rodrigo Corrales, a pris le meilleur sur ses coéquipiers du club de la capitale (23-27).

Désireux de réaliser à nouveau une prestation XXL, comme celle produite quelques jours plus tôt face à la Croatie (27-30), les Experts ont mis du cœur à l’ouvrage dans les premières minutes. Il en fallait pour contourner une défense ibérique qui avait décidé de presser très haut. A l’expérience, Nikola Karabatic a montré la voie en servant tout d’abord Kentin Mahé (7’ : 3-3), puis en réduisant la marque en puissance (10’ : 4-6).

Rodrigo élimine les Experts

Les Bleus devaient beaucoup travailler pour mettre à mal l’arrière-garde espagnole. Ils ont quand même réussi à recoller après un jet de 7 mètres de Mahé, suite à un très bon travail de Luc Abalo (17’ : 8-8). Mais face à la paire Rodrigo Corrales-Arpad Sterbik, les Experts ont eu toutes les difficultés du monde à trouver l’ouverture. La ligne offensive tricolore est restée muette pendant 10 minutes, ce dont a profité la Roja pour s’envoler (27’ : 8-12). Même la dernière attaque placée, avant la pause, s’est avérée brouillonne, et après un ultime penalty de Ferran Sole, la France était largement menée au repos (9-15).

Au retour des vestiaires, Niko et ses partenaires sont revenus avec de meilleures intentions. Le doublé du demi-centre parisien laissait d’ailleurs entrevoir un éventuel retour (31’ :11-16). Mais il en fallait beaucoup plus pour renverser cette sélection espagnole, qui a rapidement repris le large grâce à un Rodrigo Corrales, en très bonne forme (39’ : 13-20), et à un Sole à 7 sur 9 (44’ : 14-23).

Rodrigo élimine les Experts

Le suspens semblait définitivement entériné, mais les Experts ont décidé de redonner de la vie à cette rencontre. Le Nantais, Romain Lagarde, a laissé planer l’espoir en remportant plusieurs duels (46’ : 16-23). La réussite a alors changé de camp ! Petit à petit, les hommes de Didier Dinart ont refait surface, revenant à trois longueurs dans le money-time (56’ : 20-23). Un retour vain, puisque les vice-champions d’Europe ont parfaitement géré leur fin de match et ont validé leur ticket pour la finale (23-27).

Malgré une belle rébellion, l’équipe de France échoue donc au stade des demies, face à l’Espagne qui disputera une deuxième finale consécutive. Rodrigo Corrales et Viran Morros tenteront de prendre la médaille d’or, dimanche, à 20h30. De leur côté, les Français et les Parisiens disputeront le match pour la troisième place, le même jour, à 18h.

Les réactions des Parisiens :

- Luc Abalo : « Ils ont une défense différente de ce qu’on a pu rencontrer depuis le début. Nous n’étions pas prêts. On a mal attaqué et on a pris des buts sur contre-attaques. Nous aurions dû prendre plus de risques. Même dans notre temps fort, nous avons gaspillé des tirs… Maintenant, on va essayer de finir la compétition sur une bonne note avec le match pour la troisième place ».

Rodrigo élimine les Experts

- Rodrigo Corrales : « Notre équipe a très bien travaillé défensivement ! Le succès vient vraiment de là. On avait prévu de les empêcher de jouer avec leurs pivots. Nous sommes très heureux de battre une telle équipe. On savait qu’ils n’abandonneraient pas… C’était un match incroyable pour toute l’équipe et un très bon jour pour l’Espagne. Il faudra reproduire ça en finale ».

Rodrigo élimine les Experts

(Crédits : PSG)