LSL : les résultats de la J8

Après sa défaite concédée à Nîmes, mercredi soir, lors de la 8ème journée de Lidl StarLigue (26-24), le Paris Saint-Germain Handball a quitté son fauteuil de leader. Découvrez les autres résultats de la semaine.

Ivry – Nantes : 30-29

Battu à la surprise générale la semaine passée, sur son parquet, par la lanterne rouge, Chambéry, Nantes avait l’opportunité de se remettre dans le droit chemin, mercredi, à Ivry. Mais le déplacement du H en région parisienne n’a été en rien une partie de plaisir. Bien au contraire, puisque Cesar Castro (6 buts), Léo Martinez (5) et François-Xavier Chapon (19 arrêts) étaient bien décidés à faire passer une soirée difficile aux vice-champions de France. Ces derniers ont tout de même réussi à faire le break en première période (26’ : 11-15), avant de se faire rattraper avant le repos (14-15). Les 30 dernières minutes ont été très serrées, et il a fallu une réalisation dans les ultimes secondes de Yosdany Rios, pour offrir la victoire aux locaux (30-29).

Dunkerque – Toulouse : 24-32

Après un très bon départ en championnat, Dunkerque semble être rentré dans le rang depuis quelques semaines. Ce scénario s’est confirmé lors de la réception de Toulouse, une autre formation en bonne forme en ce début de saison. Les hommes de Philippe Gardent ont pris l’avantage après 2 minutes de jeu (2’ : 1-2), et ne l’ont plus jamais lâché. A la pause, le Fenix semblait déjà avoir assuré l’essentiel au tableau d’affichage (11-18). Jamais les Nordistes n’ont semblé en mesure de refaire leur retard. Leur adversaire ne leur ont d’ailleurs pas laissé l’occasion de le faire, grâce notamment à une efficacité redoutable, entre le 9 sur 10 de Nemanja Ilic et le 8 sur 8 de Frederic Pettersson. En toute logique, Yassine Idrissi et es partenaires ont donc quitté les Stades des Flandres avec deux nouveaux points (24-32).

Montpellier – Saran : 32-29

Auteur d’un parcours quasi parfait en Lidl StarLigue, le MHB avait l’occasion de confirmer son excellente entame, en recevant une écurie en difficultés, à savoir Saran. D’emblée, la logique a été respectée. Les Héraultais ont rapidement pris les commandes de la partie, sous les assauts Jean-Loup Faustin et Valentin Porte (30’ : 17-12). En deuxième période, ils se sont appliqués pour que la tendance ne s’inverse pas. Objectif atteint, puisque Porte donnait cinq longueurs d’avance à son équipe, à moins de dix minutes du terme (52’ : 28-23). Malgré un léger sursaut en toute fin de partie (58’ : 30-28), les Loirétains n’ont pas pu revenir au score (32-29). Montpellier profite donc de la défaite de Paris, pour s’emparer de la première place.

Massy – Chambéry : 31-32

Après un déferlement de défaites, les Chambériens ont décroché leur premier succès de la saison à Nantes lors de la journée précédente. Une dynamique qu’ils comptaient poursuivre face à Massy, toujours à la recherche d’un succès. Les visiteurs ont profité de leur retour en forme pour mener les débats pendant une bonne partie de la rencontre. Ils comptaient cinq buts d’avance en première période (26’ : 12-17) et semblaient toujours en mesure de remporter le gain du match, lors du second acte (41’ : 20-24). Mais c’était sans compter sur l’abnégation essonnienne, qui a permis aux joueurs de Tarik Hayatoune de passer en tête (51’ : 28-27). Un retour en vain, puisque le CSH a repris les choses en mains (58’ : 30-32) et s’est finalement imposé (31-32).

Tremblay – Aix : 21-30

L’une des autres formations franciliennes de l’élite du handball français, Tremblay, recevait quant à elle Aix-en-Provence. Le début du match fut des plus tendus, et aucune des protagonistes ne parvenait à trouver la faille. Il aura fallu attendre la deuxième minute et une réalisation d’Inaki Pecina Tome pour voir le PAUC ouvrir le score. Ce but a marqué le début d’une domination sans partage. A la mi-temps, le score avait d’ailleurs déjà pris des allures de correction (8-15). En seconde période, Marius Sadoveac et ses coéquipiers sont parvenus à limiter la casse, sans jamais réussir à relancer le suspens face à un Wesley Pardin en réussite, pour sa première dans la cage aixoise (38’ : 13-19). C’est sur cette tendance que les deux formations se sont quittées (21-30).

Cesson – Saint-Raphaël : 26-28

Enfin, Cesson-Rennes et Saint-Raphaël clôturaient cette 8ème journée, jeudi soir. Là encore, les visiteurs n’ont pas fait de détail. Ou presque ! Après avoir pris le dessus sur les Bretons en première période (27’ : 8-12), les Varois ont vu leur avance fondre comme un flocon de neige au soleil durant les 30 dernières minutes. A l’approche du money-time, l’ailier droit cessonnais, Maxime Derbier, relançait totalement le suspens (52’ : 21-23). Finalement, les dix réalisations de Raphaël Caucheteux ont mis la barre trop haute pour une équipe locale qui n’a converti que 54% de ses attaques. Elle entre donc dans la zone rouge de Lidl StarLigue, alors que son adversaire du soir fait la bonne opération en grimpant à la 8ème place.

Retrouvez le classement général de la Lidl StarLigue en cliquant ici.