Les Experts enchaînent !

Après la victoire de la Norvège devant le Danemark (27-25), l’équipe de France et ses Parisiens ont pris place sur le terrain de l’AccorHotels Arena, samedi après-midi, pour le compte de la deuxième étape de la Golden League. Auteurs d’une très belle prestation, ils ont facilement disposé de l’Égypte (33-23).

Comme face aux Norvégiens, jeudi, à Rouen, les Experts ont donné le ton dès les premières secondes de la partie. Pour creuser l’écart, ils ont d’ailleurs pu compter sur leurs Rouge et Bleu qui se sont relayés pour faire trembler les filets. Le premier à se mettre en évidence fut Nedim Remili, qui grâce à un doublé, permettait déjà à sa sélection de faire le break (4’ : 3-0), avant d'être imité quelques instants plus tard par Luka Karabatic (8’ : 6-1).

Dans une très belle ambiance, les hommes de Didier Dinart ont déroulé et offert un très joli visage, à une semaine du coup d’envoi de l’Euro 2018. Luc Abalo ne fera pas dire le contraire. L’ailier droit parisien s’est retrouvé dans tous les bons offensifs en fin de premier acte et a régalé l’AccorHotels Arena. Auteur d’un triplé, il a été à l’origine des 30 très bonnes premières minutes des Français, qui menaient largement au repos (20-10).

Au retour des vestiaires, le staff tricolore a décidé de faire tourner. L’attaque des Bleus, si efficace en première période, ont alors éprouvé un peu plus de difficultés à trouvé le chemin du but. L’Égypte a profité de cette disette pour refaire une partie de son retard (45’ : 24-18). Mais l’essentiel avait déjà été assuré et Dylan Nahi s’est appliqué pour que la sortie soit encore plus propre. Le jeune parisien a réussi une superbe entrée, à l’image de ses trois buts inscrits en quelques instants (58’ : 32-22). Cet écart de 10 unités a été conservé jusqu’au buzzer et la France a décroché une victoire logique (33-23).

Les Bleus retrouveront les Champions Olympiques, avec Mikkel Hansen et Henrik Mollgaard, dimanche après-midi, pour le dernier match de cette deuxième étape de la Golden League.

(Crédits : PSG)