En route pour une nouvelle finale !

Le Paris Saint-Germain Handball prenait part, ce dimanche après-midi, aux demi-finales de Coupe de France. Face à une belle équipe de Chambéry, le club de la capitale s’est qualifié pour l’AccorHotels Arena (24-27).

Devant leur public, les Savoyards ont bien l'intention de valider leur billet pour la finale. Ce sont eux qui frappent les premiers, sans pour autant se détacher (5’ : 3-2). L’entame de match est donc serrée, mais Luc Abalo décide de faire pencher la balance du côté rouge et bleu. Très adroit face au but, il permet à Paris de faire le premier break de la partie (9’ : 3-5). C’est encore lui qui transperce les filets adverses et donne une avance confortable à sa formation (16’ : 5-9).

Le trou est fait, mais peut rapidement se reboucher face à la vaillance chambérienne. Nedim Remili, avec un doublé, fait en sorte que cela ne se produise pas (21’ : 8-12). Le club de la capitale associe ensuite efficacité et spectacle. Ainsi, on retrouve Rodrigo Corrales vainqueur dans plusieurs de ses duels (23’ : 8-12), Uwe Gensheimer, auteur d’une magnifique roucoulette (24’ : 9-13), ou encore Benoît Kounkoud, qui trouve la lucarne opposée (27’ : 11-14). A la pause, Paris possède trois longueurs d’avance (12-15).

Dès la reprise, les hommes de Zvonimir Serdarusic redémarrent sur le même rythme. Si la cible est souvent trouvée, celle de Rodrigo n’est que très peu touchée. Même aux 7 mètres, Fahrudin Melic bute sur un portier espagnol en pleine réussite (35’ : 13-17). La ligne offensive poursuit quant à elle son festival ! Entre les diverses parades de notre dernier rempart, Jesper Nielsen marque dos à la cage (39’ : 15-20) et Nedim se joue d’un défenseur pour corser un peu plus l’addition (41’ : 15-21).

Dans le dernier quart d’heure, Chambéry hausse le ton et refait une partie de son retard (48’ : 19-22). Le match est d’ailleurs totalement relancé à moins de 10 minutes du terme, dans un Phare en ébullition (51’ : 21-22). Finalement, l’expérience parle. Notamment celle de Nikola Karabatic, qui redonne de l’air aux siens à l’approche du money-time (55’ : 21-24). Mais aussi celle de Thierry Omeyer, qui complique encore un peu plus la tâche des locaux, en repoussant une tentative d’Amine Bannour (57’ : 22-26). Après une fin de match très sérieuse, les Rouge et Bleu valident leur billet pour la finale de Coupe de France (24-27).

Une rencontre maîtrisée dans son ensemble envoie donc le Paris Saint-Germain Handball à l’AccorHotels Arena, où il défiera le 5 mai prochain Nîmes, qui a battu Montpellier 24 heures plus tôt. Il s’agit de la troisième finale de la saison pour notre équipe (après le Trophée des Champions et la Coupe de la Ligue).

Les buteurs parisiens : Uwe Gensheimer, Nedim Remili, Luc Abalo, Mikkel Hansen (4), Sander Sagosen (3), Benoît Kounoud, Luka Karabatic (2), Henrik Mollgaard, Daniel Narcisse, Jesper Nielsen, Nikola Karabatic (1).

Les gardiens parisiens : Rodrigo Corrales : 9 sur 26 (34%), Thierry Omeyer : 1 sur 8 (12%).

(Crédits : PSG)