Dos à dos !

En clôture de la 12ème journée de Lidl StarLigue, le Paris Saint-Germain Handball et Nantes s’affrontaient dans un Hall XXL bien garni, jeudi soir. A l’issue d’une rencontre très serrée, les deux équipes n’ont pas su se départager (27-27).

La défense au rendez-vous
Les Rouge et Bleu connaissent parfaitement leur adversaire du soir, et savent qu’il aime démarrer très fort face au club de la capitale. Celui-ci opte donc pour une défense en 4-2, avec Daniel Narcisse et Uwe Gensheimer en voleurs de ballons. Ça fonctionne bien, puisque la base arrière du H a du mal à trouver la faille (5’ : 2-1), mais c’est le secteur offensif qui pêche (7’ : 4-1). Heureusement, Nedim Remili corrige le tir et s’offre un triplé (10’ : 5-4).

Dos à dos !

… l’attaque aussi !
L’international français a trouvé ses marques dans ce Hall XXL et continue sur des bases de la même dimension. C’est d’ailleurs lui qui remet les compteurs à zéro en marquant en force (15’ : 8-8), puis qui fait passer son équipe en tête (17’ : 8-9). Les Parisiens semblent alors efficaces dans tous les secteurs et le score s’en ressent, après le break réussi par Uwe (21’ : 9-11).

Dos à dos !

En tête au repos
La confiance a changé de camp et se sont désormais nos joueurs qui mènent les débats. Bien servi en position de pivot, Jepser Nielsen parvient même à donner trois unités d’avance à sa formation (26’ : 10-13). Mais peu avant la pause, Paris se retrouve en double infériorité numérique, ce dont profite Kiril Lazarov pour reserrer l'écart.

Score mi-temps : 13-15

Une reprise maîtrisée
Bien que réduits à cinq, les hommes de Zvonimir Serdarusic ne baissent pas en intensité défensive. Ils bloquent encore les offensives des locaux. Ces derniers butent en plus sur un Thierry Omeyer en bonne forme (35’ : 14-16). Notre autre joueur expérimenté, Daniel Narcisse, montre quant à lui l’exemple de l’autre côté du terrain, en marquant un magnifique but, dos à la cible (36’ : 14-18). L’écart se creuse !

Dos à dos !

Le H se réveille
Devant un public qui a répondu présent, le H décide de se remettre dans le bon sens et revient… Il faut d’ailleurs une parade de Titi pour empêcher Dominik Klein de remettre les compteurs à zéro (40’ : 18-19). Si les Parisiens reprennent pendant un temps leurs trois longueurs d’avance (44’ : 19-22), Nantes refait son retard (48’ : 22-22) et passe devant grâce à Eduardo Gurbindo (50’ : 23-22).

Dos à dos !

Le chat et la souris
Les Rouge et Bleu répondent parfaitement à toutes les réalisations nantaises (53’ : 25-25). Jusqu’à l’une des 16 parades de Cyril Dumoulin, qui donne une balle de +2 à ses partenaires. Mais ceux-ci se heurtent à Rodrigo Corrales sur jet de 7 mètres (57’ : 26-25). Dans cette fin de match haletante, le suspense est à son comble (59’ : 27-27). Finalement, ni l’ultime tentative de Nedim, ni le tir au buzzer de Klein, ne font la différence.

Score final : 27-27

Chaque équipe a eu ses temps forts et le score de parité à la fin des 60 minutes de jeu semble logique. Les deux formations se retrouveront jeudi prochain, au Stade Pierre de Coubertin, pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue.

Dos à dos !

Les buteurs parisiens :

Nedim Remili (8 buts), Sander Sagosen, Jesper Nielsen (6 buts), Uwe Gensheimer (4), Luc Abalo, Daniel Narcisse, Dylan Nahi (1).

Les gardiens parisiens :

Rodrigo Corrales : 1 sur 2 (50%), Thierry Omeyer : 10 sur 35 (28%).

(Crédits : PSG)