Deux victoires avant le choc

Allemands et Danois se retrouveront dimanche pour jouer leur avenir dans cet Euro. Mais avant cela, fallait-il encore gagner respectivement contre les Tchèques et les Slovènes. Chose qu'Uwe Gensheimer et Mikkel Hansen ont su faire avec leur sélection, mais non sans difficulté. 

Allemagne - République Tchèque : 22-19
Après le Danemark et la Hongrie, les Tchèques ont bien failli ajouter l'Allemagne à leur tableau de chasse. Les Bad Boys emmenés par leur capitaine Uwe Gensheimer, 3 buts dont une belle roucoulette (voir ci-dessus), ont dû attendre les dix dernières minutes et un pénalty de l'ailier parisien pour égaliser (51': 18-18) puis pour inscrire trois autres réalisations et s'adjuger définitivement la victoire. Un match compliqué donc, mais qui aura permis aux Champions d'Europe en titre de remporter un deuxième succès dans la compétition, après avoir enchainé deux matchs nuls.

Deux victoires avant le choc
Uwe Gensheimer : "on a répondu présent dans le money time"

On savait que les Tchèques étaient capables de livrer une prestation de de haut niveau, à l’image de celles contre le Danemark et la Hongrie. C’est donc une victoire importante face à un très bon adversaire. Mais on ne peut pas être satisfait de la manière. On a certes bien défendu avec seulement 19 buts encaissés mais c’est en attaque qu’on a péché, par manque de puissance sûrement. Le point positif c’est vraiment d'avoir répondu présent dans le money time. On n’a rien lâché. À nous de faire encore mieux face au Danemark. De toute façon si on veut être présent en demi-finale, les victoires sont obligatoires.

Deux victoires avant le choc

Slovénie - Danemark : 28-3_1
_À Varazdin, on avait presque l'impression que les Danois avaient débarqué en Slovénie. Sur les 5230 spectateurs présents, une immense majorité avait du traverser la frontière à seulement quelques kilomètres de là. Voilà donc les Slovènes presque à domicile, poussés par toute une salle et en quête d’un exploit contre les Champions Olympiques. Mais dans cette aréna chauffée à blanc, le Danemark ne va pas se laisser faire et va prendre les commandes de la rencontre. S’il ne parvient pas à se détacher, il produit un jeu propre et son collectif met en difficulté la défense adverse.

À la mi-temps le Danemark mène de 2 buts, mais va encore devoir batailler pendant une autre demi-heure pour pouvoir s’imposer. Mikkel Hansen (2 buts), un peu plus ménagé dans le second acte, peut à présent se concentrer sur son prochain match face au voisin allemand.

Deux victoires avant le choc
Mikkel Hansen : "un match qu'on a su gagner avec notre tête"

C’est toujours très difficile de jouer contre la Slovénie. Elle l’a encore prouvé en jouant tous les coups à fond que ce soit en attaque ou en défense. C’est une équipe qui joue dur et qui est très physique. Ça a donné un match serré du début à la fin, mais qu’on a su gagner avec notre tête. La prochaine rencontre s’annonce encore plus dure. L’Allemagne…Il y a beaucoup de joueurs de très haut niveau. Dès demain il va falloir s’y préparer. Ça sera super intéressant comme match, parce que beaucoup de joueurs se connaissent pour évoluer ensemble en club. Ça devrait être une belle opposition.

_​L'Allemagne et le Danemark s'affronteront dimanche 21 janvier à 18h15. _