Des jalons pour l’avenir

Si les championnats d’Europe des moins de vingt-trois ans n’ont pas souri à Habi Magassa, Benjamin Gomes et Eniel Caroly, qui termine cinquième en -90kg, les trois Parisiens ont engrangé de nouveaux repères au plus haut niveau continental en Hongrie. À mettre en application dès ce week-end aux championnats de France seniors de Perpignan.

Pas le temps de souffler. Sur le pont depuis début septembre, les trois judokas Rouge et Bleu sillonnaient à nouveau l’Europe ce week-end, pour ce qui constituait leur troisième voire quatrième compétition internationale depuis le début de la saison ! Et pour ses seconds championnats officiels après les championnats d’Europe juniors, Habi Magassa (-78kg) s’inclinait aux pénalités face à l’Espagnole Lucia Perez Gomez en huitième de finale. C’est également à ce stade que Benjamin Gomes (-66kg), qui avait aisément gagné son premier combat contre le Bulgare Boyan Yotov, voyait une douleur à la cheville se réveiller contre l’Allemand Severin Edmeier, l’empêchant de pleinement défendre ses chances.

Solide en éliminatoires, Eniel Caroly (-90kg) s’avançait pour sa part jusqu’en demi-finale, où il cédait contre le futur vainqueur italien Gennaro Pirelli. En place de trois, c’est le Serbe Darko Brasnjovic qui s’imposait au médaillé de bronze des récentes coupes européennes de Bosnie-Herzégovine et de Croatie. « Je sors assez frustré de cette compétition, expliquait après coup le Parisien. En demi-finale, je n’ai pas été capable de changer de schéma à temps, et j’ai répété plusieurs fois la même erreur, en attaquant au mauvais moment, lors de mon combat pour le bronze. Il faut que je sois capable de m’améliorer sur la gestion de combat et de m’engager réellement sur ma montée de main pour ne plus que cela me porte préjudice. »

De retour au club à leur retour de Budapest, ces trois-là ont d’ores et déjà la tête aux championnats de France première division seniors de Perpignan, sur lesquels le PSG Judo alignera vingt-quatre combattants.