Les résultats des huitièmes

Grâce à sa première place dans son groupe de Velux EHF Champions League, le Paris Saint-Germain Handball n’a pas participé aux huitièmes de finale (tout comme Barcelone). Découvrez tous les résultats de la semaine.

Zaporozhye - Kielce : 33-33
Le vainqueur de cette opposition affrontera les Rouge et Bleu en quart de finale. Il s’agissait donc de la rencontre européenne qui nous intéressait le plus cette semaine. Tout se jouera au match retour, puisque ni Zaporozhye, ni Kielce, n’a réussi à prendre le meilleur sur l’autre durant les 60 premières minutes de la confrontation. Déjà à égalité au repos (30’ : 16-16), les deux formations ne sont jamais quittées de la partie. Les Polonais, bien emmenés par un excellent Alex Dujshebaev (8 sur 12) ont pourtant failli réussir une très bonne opération en prenant les devants dans le money-time. Finalement, le jet de 7m victorieux d’Artel Kozakevych, au buzzer, maintien le suspens. Le match retour, à Kielce, aura lieu samedi prochain.

Rhein-Neckar Löwen - Nantes : 34-32
Tous les espoirs restent également permis pour Nantes. Le H a presque fait jeu égal avec le troisième de Bundesliga, à savoir Rhein Neckar-Löwen, mercredi soir. Ce sont d’ailleurs les Ligériens qui ont le mieux démarré la partie avant de se faire rejoindre, puis dépassés, en fait de première période (30’ : 18-16). Les hommes de Thierry Anti ont longtemps couru après le score dans le deuxième acte, sans pour autant être décrochés. Grâce à une bonne fin de rencontre, et un but dans les ultimes instants d’Eduardo Gurbindo, ils n’accusent que de deux longueurs de retard sur les Allemands, à la mi-temps de cette double confrontation. Le deuxième duel, qui se jouera samedi, à Beaulieu, s’annonce donc très prometteur.

Meshkov Brest - Flensbourg : 28-30
L’autre formation allemande de cette compétition, Flensbourg, se déplaçait de son côté sur le parquet du Meshkov Brest. Bien que qualifiés de justesse à l’issue de la phase de poules, les Biélorusses disposent de ressources nécessaires pour embêter plusieurs écuries toujours en course. Ils en ont d’ailleurs usées pendant de longues minutes (33’ : 16-15). Mais peu à peu, la logique a repris les dessus. Rasmus Lauge Schmidt (8 sur 11) et ses coéquipiers ont réalisé une très belle seconde période, prenant jusqu’à huit longueurs d’avant (51’ : 21-29). La rébellion des locaux, dans les dernières minutes permet cependant à ses derniers de toujours croire en leurs chances, avant le match retour, dimanche.

Zagreb - Vardar Skopje : 18-27
Quatrième de la dernière édition et vainqueur en 2017, le Vardar Skophe est aujourd’hui une valeur sûre de la Ligue des Champions. Même les plus sceptiques, sont désormais convaincus, après leur formidable prestation, livrée samedi soir, sur le terrain de Zagreb. Les Macédoniens, qui ont pu compter sur le réalisme du futur parisien, Dainis Kristopans (5 sur 6) et les différentes parades de Dejan Milosavljev, n’ont jamais été mis en danger. A la pause, la cause semblait déjà entendue (6-14). Avant la seconde manche, samedi, en fin d’après-midi, le Vardar prend donc une très grosse option sur les quarts de finale.

Wisla Plock - Szeged : 20-22
Bien qu’outsider de l’affiche qui l’opposait au dauphin du Paris Saint-Germain Handball lors de la première phase, Wisla Plock a chèrement vendu sa peau face à Szeged, dimanche après-midi. En effet, jusque dans les 10 dernières minutes, ce sont bien les Polonais qui dominaient cette partie (49’ : 18-16). Mais une fin de rencontre délicate leur a finalement été fatale. En l’espace de quelques instants, Joan Canellas, Mario Sostaric, Zsolt Balogh et Richard Bodo, ont totalement renversé la situation, malgré la bonne prestation d’Adam Morawski, dans la cage polonaise. Les Hongrois sont en ballotage très favorable avant de recevoir Plock, samedi.

Sporting - Veszprém : 28-30
Tout comme le Wisla Plock, le Sporting a failli réussir un très joli coup, lors de la clôture de ces quarts de finale aller. Mais il ne fallait pas compter sur Veszprém, éliminé à la surprise générale la saison dernière à ce stade de la compétition, par Skjern, pour retomber dans ce panneau. En tout cas, pas pendant 60 minutes… Les 50 premières ont été plus compliquées pour la bande à Kentin Mahé qui étaient derrière au tableau d’affichage (48’ : 24-21). Mais comme leurs compatriotes de Szeged, les Hongrois ont su reprendre le dessus dans les ultimes instants pour finalement s’imposer avec deux longueurs d’avance. Un avantage qui pourrait suffire pour le match retour.

Le programme des quarts de finale retour :
- Kielce - Zaporozhye : samedi 30 mars, 16h
- Veszprém - Sporting : samedi 30 mars, 17h30
- Nantes - Rhein-Neckar Löwen : samedi 30 mars, 19h
- Vardar Skopje - Zagreb : samedi 30 mars, 19h30
- Szeged - Wisla Plock : dimanche 31 mars, 17h
- Flensbourg - Meshkov Brest : dimanche 31 mars, 19h

(Crédits : TeamPics/PSG)