A des détails…

Le contexte :
Dimanche après-midi, le Paris Saint-Germain Handball défendait sa Coupe de France, à l’occasion des quarts de finale. Mais la tâche ne s’annonçait pas facile sur le terrain de Montpellier. En délicatesse lors de la première partie de saison, le MHB réalise un bon début d'année 2019 et s’est même emparé cette semaine de la place de dauphin de Lidl StarLigue, derrière les Rouge et Bleu.

Le résumé :
Malgré une bonne entame (8’ : 4-6), les Parisiens courent essentiellement après le score dans ce premier acte (16’ : 8-7). Si le club de la capitale est dominé, c’est parce qu’il ne parvient pas à trouver des solutions dans la défense héraultaise, qui fait en sorte que nos joueurs prennent le tir le plus tard possible et buttent sur Vincent Gérard (23’ : 12-10). Le score devient donc de plus en plus important en faveur des locaux, malgré le travail d’Uwe Gensehimer et de Nedim Remili (27’ : 16-12). Peu avant la pause, Raul Gonzalez change de tactique et opte pour une attaque à sept. Un choix judicieux, puisqu’après des réalisations de Mikkel Hansen et Sander Sagosen, Paris n’est plus mené que de deux unités au repos (16-14).

Si Mikki continue de faire trembler les filets à la reprise (36’ : 20-19), la seconde période ne redémarre pas de la meilleure des manières et le MHB reprend le large (40’ : 24-20). Un écart important, que notre équipe a plusieurs occasions de boucher (45’ : 25-22). Malheureusement, chaque action qui peut relancer la rencontre se termine par une perte de balle ou un tentative repoussée (50’ : 29-26). Pourtant, le suspens, que l’on croit tué à moins de cinq minutes du terme (56’ : 31-27), est toujours là dans cette fin de partie. Uwe le relance complètement en marquant sur contre-attaque (58’ : 31-30). Mais les efforts de Thierry Omeyer et Henrik Toft Hansen, dans l'ultime minute, s’avèrent inutiles et le Paris Saint-Germain Handball s’incline sur le fil (32-31).

Le Parisien dans le match :
Malgré la défaite, Uwe Gensheimer a livré une très belle partie. Il termine d’ailleurs celle-ci avec le statut de meilleur buteur parisien, avec sept réalisations sur ses huit tentatives. Seul Valentin Porte, avec ses huit unités, fait mieux. Au passage, il a réussi à trouver la faille sur des contres, des tirs depuis son aile ou même depuis les 7m.

Dans le viseur :
Les Rouge et Bleu ont perdu un trophée remporté la saison dernière, mais auront vite l’occasion d’en défendre un autre. Sans match de championnat cette semaine, leur prochain objectif sera de conserver leur Coupe de la Ligue. Pour cela, il faudra remporter le Final4, qui aura lieu les 16 et 17 mars, au Mans. Au programme : ils affronteront Ivry en demi-finale, puis, en cas de victoire, le vainqueur de l’opposition entre Saint-Raphaël et Montpellier.

(Crédits : PatriciaSports)